Fantastique Jeunesse Lecture Romans Graphiques SF - Fantastique - Fantasy

Le grimoire d’Elfie : L’île presque

5 mai 2021

Un peu avant le début du challenge Mai en BD, j’ai eu la chance de remporter un concours organisé par Louise du compte Schausette. Quelques jours plus tard, je recevais mon lot, la bande dessinée : Le grimoire d’Elfie T.1 L’île presque d’Audrey Alwett, Arleston et Mini Ludvin. Bien qu’impatiente de découvrir cette aventure féerique, j’ai attendu que le challenge commence avant de dévorer cette BD. 

En résumé :

Depuis la mort de leur mère, Elfie et Magda vivent chez une tante acariâtre. Mais un jour leur sœur aînée revient de Londres : elle a transformé un bus anglais en librairie ambulante pour aller de village en village. Une nouvelle vie commence !

Leur première étape les amène dans une île bretonne où de vieilles rancœurs secouent la population, pour un mystérieux timbre perdu. Mais surtout, Elfie découvre qu’elle a hérité des talents de sorcière de sa mère et d’un grimoire qu’elle doit nourrir de ses écrits… Un récit tendre et aventureux, balançant entre mystères et charme des petites choses du quotidien.


Mon avis : Le grimoire d’Elfie : L’île presque

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d’Elfie et de ses sœurs Magda et Louette. Les benjamines vivent chez leur tante depuis que leur mère a disparu. Lorsqu’un jour leur sœur ainée débarque à bord d’un bus anglais pour récupérer les jeunes filles dont elle a obtenu la garde. Ce bus a été entièrement rénové et abrite désormais une librairie. L’étage supérieur étant réservé au logement de la petite famille. Louette est donc une libraire itinérante, et souhaite voyager de ville en ville pour donner accès à la lecture aux petits villages. Rien qu’avec cette première trame d’histoire, j’étais déjà conquise. Ce bus est le rêve de tous les amoureux des livres.

Le grimoire magique

Mais ce n’est pas tout, Elfie a hérité de sa mère un grimoire magique. Lorsqu’elle réalise un origami à partir des pages de ce livre, celui-ci prend vie. Elle va donc se lier d’amitié avec une petite grenouille en papier qui deviendra une véritable grenouille, qu’elle seule peut entendre. Ce sont donc ses premiers pas dans le monde de la magie, elle a hérité des pouvoirs de sa mère, mais il semblerait que ses sœurs ainées en soient dépourvues. 

A la recherche du timbre perdu

Les trois jeunes filles débarquent à Kermalo. Uun petit village de Bretagne où elles avaient l’habitude de passer leurs vacances avec leur mère. Seulement l’ambiance du village est électrique, les habitant ont tous l’air énervés. Le nouvel ami d’Elfie, Ronan, lui explique que ce sont ses deux grands-pères qui sont à l’origine de cette dispute entre les habitants. Il y a de nombreuses années, Lucien aurait caché dans des boîtes de sardines les précieux timbres de son ami Gwénolé. Dans ces boîtes, se trouve un timbre qui aujourd’hui a énormément de valeur. Les deux enfants décident donc de retrouver les boites avec les timbres pour arranger cette histoire. 

En conclusion :

Une bande dessinée que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir autant pour son histoire que ses dessins. Les planches sont entrecoupées de pages ressemblant à un journal intime avec des complément sur l’histoire et des petits papiers et des photos. Cela donne un aspect encore plus immersif dans l’intrigue et la vie d’Elfie. Nous apprenons dans les premières pages de la BD, que leur ancienne maison a brûlée alors que toute la famille se trouvait à l’intérieur. Je suppose que ce sera le fil rouge de la série, qui nous mènera à comprendre ce qui est arrivé à la mère des jeunes filles. Il y a sûrement de la magie là-dessous. J’ai hâte de connaître la suite, et de découvrir qu’elle sera la prochaine destination du bus librairie.


Ma note : ★★★★☆

Les plus : Le bus librairie. Les relations entre soeurs. Les planches aux dessins doux et colorés.  

Titre : Le grimoire d’Elfie T.1 L’île presque
Auteurs : Audrey Alwett, Arleston et Mini Ludvin
Editons : 
Drakoo

Le grimoire d'Elfie : L'île presque

1 Comment

  • Reply
    meslivresdepoche
    5 mai 2021 at 10 h 51 min

    C’est trop chouette je ne connaissais pas mais j’aime beaucoup l’univers que tu décris au travers de ta chronique, j’aimerai vraiment lire plus de bandes dessinées et/ou romans graphiques !

Leave a Reply