Les Enquêtes de Lady Rose : Soupçons et préjugés
Cosy Mysteries Historique Lecture

Les Enquêtes de Lady Rose : Soupçons et préjugés

6 novembre 2021

Quelques mois après ma lecture du premier tome de la saga Les Enquêtes de Lady RoseMeurtre et Séduction, je me suis lancée dans le second opus : Soupçons et préjugés. Comme je vous en parlais dans ma chronique des caprices de Lady Violet, j’ai passé ces deux derniers mois dans une phase de boulimie livresque de feel-good & romances historiques. Et finalement, la nouvelle saga de M. C. Beaton n’est pas si loin de cette ambiance. Si l’on se souvient de la thématique du premier tome, Lady Rose s’était compromise avec les suffragettes et cela avait nui à sa saison dans la haute société et sa recherche de mari. Alors même si la romance n’est pas le point central de cette série, nous avons toujours ce fil rouge de faire un bon mariage en parallèle des enquêtes et des meurtres.

En résumé :

Décidément insoumise, Lady Rose refuse de faire comme toutes les jeunes filles de son rang : elle ne se mariera pas ! Pire, elle veut quitter la maison pour gagner sa vie. Ses parents finissent par céder à ses extravagances, sachant que le détective Harry Cathcart la chaperonne. Mais la vie de femme indépendante n’est pas aussi excitante que Rose l’avait imaginé. Elle est même très morne… 

Lorsque – ô surprise – une vieille connaissance de la famille est assassinée, Harry demande le renfort de Lady Rose dont les relations dans la haute société lui seront précieuses. Le duo est prêt pour mener l’enquête. Des hôtels particuliers pleins de secrets au manoir de campagne où rôde le danger, ils remontent la piste du tueur… à leurs risques et périls ?

Les Enquêtes de Lady Rose : Soupçons et préjugés

Mon avis : Les Enquêtes de Lady Rose – Soupçons et préjugés

Je retrouve donc notre quatuor d’enquêteurs amateurs avec beaucoup de plaisir pour cette nouvelle aventure. Ce deuxième tome nous offre deux aventures bien distinctes. Dans un premier temps, Lady Rose n’a pas fini de tourmenter ses parents, après son incartade avec les suffragettes, elle souhaite désormais affirmer son indépendance en travaillant. Bien entendu, une jeune fille respectable de la haute société londonienne de l’époque ne devrait pas travailler, si cela se savait, elle perdrait toutes ses chances de se trouver un bon parti. C’est là qu’Harry Cathcart intervient, il trouve un compromis qui devrait calmer Lady Rose ainsi que ses parents. Il obtient un poste pour Rose sous une fausse identité, mais pour cela, elle doit vivre comme une véritable femme du peuple. Adieu toilettes raffinées, repas copieux, bains chauds et petits plaisirs quotidiens. Rose se retrouve obligée de partager une chambre avec Daisy dans un foyer pour jeunes femmes. Les parents de la jeune fille acceptent avec la certitude que celle-ci ne tiendra pas longtemps sous ce rythme. 

Cette situation va donner lieu à tout un tas de conséquences que je ne vous dévoilerai pas ici. Mais dans un second temps, la jeune femme va participer à une partie de campagne, durant laquelle un meurtre (ou deux) vont être commis. 

Lady Rose & Harry

Dans le premier tome, j’avais adoré Rose et Harry. Peut-être était-ce l’aspect nouveauté et rencontre avec les personnages qui m’a plu, car j’ai l’impression d’ouvrir désormais les yeux sur leurs véritables personnalités. Rose dont j’appréciais le caractère engagé m’a paru très arrogante et hautaine dans ce second tome. J’ai l’impression que son côté rebelle est simplement une façade, peut-être pour embêter ses parents, car c’est une enfant gâtée. 

Et j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi les parents de Rose demandent constamment conseil à Harry concernant leur fille. Celui-ci a toujours des solutions plutôt loufoques à proposer, qui la plupart du temps se terminent mal. Il n’est pas tellement sympathique non plus, et se montre froid et parfois impoli face à ses interlocuteurs. Ils forment un duo plutôt atypique, ce sont presque des « antihéros ». 

En conclusion :

C’est une lecture en demi-teinte pour moi, deux éléments m’ont empêché de profiter pleinement de cette lecture. Tout d’abord, le fait que Rose veuille devenir une femme active et vivre de ses propres revenus et très louable. Durant les premiers chapitres de Soupçons et préjugés, j’étais très enthousiaste de la voir mener cette nouvelle vie pour laquelle elle se battait avec ardeur. Malheureusement, elle s’est rapidement dégonflée, devenant pleurnicharde et snob. J’ai découvert un nouveau visage de sa personnalité, qui ne correspond pas à ce que je cherche chez mes héroïnes de romans. J’ai donc été un peu déçue de son évolution par rapport au premier tome, mais elle a quand même quelques bons côtés. 

Et secondement la partie « mystery » avec les meurtres et l’enquête qui est clairement relayée au second plan. C’était déjà le cas dans le premier volume, mais j’avais mis ça sur le compte du fait que c’était un premier tome et que l’autrice prenait donc le temps d’installer ses personnages et son histoire avant de nous offrir une enquête croustillante. Mais rebelote, la partie mystère n’arrive que dans la deuxième moitié du livre. Nous avons donc un roman assez inégal, avec une partie cosy qui représente bien 70% de la lecture pour seulement 30% de mystère.

Je poursuivrais quand même ma lecture de la saga, dont il ne reste plus que deux tomes. Mais avec un peu moins d’empressement qu’après ma lecture de Meurtre et Séduction. J’ai été un peu déçue par ma dernière lecture d’Agatha Raisin, celle-ci n’est pas totalement au niveau non plus, j’espère que ma prochaine lecture d’Hamish Macbeth viendra remonter tout ça !


Note : 2.5 sur 5.

Titre : Soupçons et préjugés
Saga : Les enquêtes de Lady Rose
Autrice : M.C Beaton
Editons : Albin Michel

Les Enquêtes de Lady Rose : Soupçons et préjugés
Mon avis sur les autres tomes de la saga Les enquêtes de Lady Rose :

2 Comments

  • Reply
    Alexandra
    7 novembre 2021 at 13 h 09 min

    J’entends beaucoup parler de cette saga mais je ne me suis pas encore lancée.

  • Reply
    meslivresdepoche
    7 novembre 2021 at 13 h 17 min

    Vraiment dommage du coup !

Leave a Reply