Contemporain Lecture Romance

Une évidence : Ces messieurs de Saint-Malo

12 avril 2021

Après mes coups de cœur pour Les gens heureux lisent et boivent du café et La vie est facile ne t’inquiètes pas, j’avais très envie de lire un nouveau roman d’Agnès Martin-Lugand. Un peu par hasard je suis tombée sur Une évidence, le résumé m’a intrigué et je l’ai commencé dans la foulée. J’avais peut-être trop d’attentes suite à ces deux autres histoires, car Une évidence n’a pas réussi à me toucher autant. Je vous explique tout ça plus en détail dans mon avis.


En résumé :

Faut-il se délivrer du passé pour écrire l’avenir ?
Reine mène une vie heureuse qu’elle partage entre son fils de dix-sept ans et un métier passionnant. Une vie parfaite si elle n’était construite sur un mensonge qui, révélé, pourrait bien faire voler son bonheur en éclats…

Une évidence d'Agnès Martin-Lugand

Mon avis : Une évidence

Je vais aller un peu vite sur cette chronique, car mon avis n’est pas très positif. Je ne souhaite pas faire la mauvaise publicité à un roman. Surtout que mon avis ne vaut pas pour tout le monde, je connais beaucoup de personnes qui ont adoré ce roman. Je vous conseille donc de vous faire votre propre avis à son sujet, si jamais celui-ci vous intéresse. Et si vous l’avez lu et adoré, ne me lynchez pas !

Reine travaille dans une agence de communication à Rouen. Elle élève seule son fils, Noé, depuis 17 ans. Son compagnon ne sachant pas qu’elle était enceinte au moment de leur rupture. Un jour, elle est envoyée en mission chez un client à Saint-Malo. Le passé ressurgit lorsqu’elle se retrouve face à Nicolas le père de son fils. Elle se retrouve donc face à ses secrets et surtout sa plus grande peur. Elle, qui n’a jamais osé avouer la vérité à Noé, sur son père, a désormais peur de le perdre.

En conclusion

Toute cette histoire ne m’a pas spécialement convaincue, j’ai eu beaucoup de mal à apprécier le personnage de Reine. Elle s’enfonce dans ses mensonges, n’assume jamais ses décisions et surtout ne se remet pas en cause pour tenter de changer les choses. Elle préfère attendre que son monde s’effondre et se faire plaindre par ses proches et nous lecteurs. Malheureusement, je n’ai jamais pas eu de compassion pour elle et cela n’a fait que renforcer mon antipathie pour ce personnage passif. 

J’ai bien aimé la romance entre Reine et Pacôme, mais encore fois, j’ai été déçue par le revirement de situation et surtout, j’ai trouvé les enchaînements d’événements peu crédibles. Je ressors donc de cette lecture avec une petite déception. Malgré tout, je continuerai de découvrir avec plaisir d’autres romans de l’auteure.  


Ma note : ★★☆☆☆

Les plus : La romance Reine Pacôme.
Les moins : Des évènements peu crédibles. Un personnage principal antipathique.

Titre : Une évidence
Autrice: Agnès Martin-Lugand
Editons : 
Pocket


Une évidence d'Agnès Martin-Lugand

Vous devriez aussi aimé...

3 Comments

  • Reply
    toiledemots
    12 avril 2021 at 12 h 24 min

    Il est dans ma PAL. Comme toi j’ai eu un coup de coeur sur son premier roman et je suis en train de rattraper ses écrits. Je me suis achetée celui-ci sur les conseils d’Alexia qui l’a adoré du coup j’ai quand même hâte de le lire et de lire ensuite plus en détails ta chronique. C’est dommage que la rencontre avec le roman ne se soit pas faite mais ça arrive

    • Reply
      Chromopixel
      12 avril 2021 at 12 h 52 min

      Oui, je vais quand même lire la Datcha et nos résiliences, deux titres qui me font envie et on verra bien si le coup de coeur revient 🙂

  • Reply
    cecilia_cherieblossom
    16 avril 2021 at 9 h 37 min

    Je l’ai dans ma PAL mais ce n’est pas une lecture prioritaire donc je verrai quand je le lirai (avant 2050 quand même :p) !

Leave a Reply