Contemporain Drame Lecture Romance

Les gens heureux lisent et boivent du café

13 juin 2020

Un article un peu particulier, car aujourd’hui je viens vous présenter mon tout premier Agnès Martin-Lugand ! Plusieurs années après tout le monde, je découvre enfin : Les gens heureux lisent et boivent du café. Une lecture qui n’a pas fait long feu entre mes mains, en une petite soirée, il était dévoré. Au moment où je rédige cette chronique, j’ai déjà lu la suite : La vie est facile ne t’inquiètes pas. Et peut-être même qu’au moment de la parution de cet article, j’en aurais lu un troisième ! Car oui j’ai tellement aimé l’histoire et le style d’Agnès Martin-Lugand que je ne compte pas m’arrêter là ! Son petit dernier : Nos résiliences, sorti il y a tout juste quelques jours est apparemment génial, je vais donc me pencher sur son cas.

En résumé

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. 
Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence.
C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Les gens heureux lisent et boivent du café Agnès Martin-Lugand

Mon avis : Les gens heureux lisent et boivent du café

Je ne vais pas pouvoir en faire des caisses, car ce roman est très court et je ne souhaite pas trop vous en dire, c’est tellement agréable de se laisser surprendre par l’histoire. Agnès Martin-Lugand nous livre ici une petite tranche de vie, celle de Diane qui tente de faire son deuil et de se reconstruire suite à la perte effroyable de sa famille. Tout le roman est centré sur Diane, nous partageons toutes ses émotions, nous ne faisons qu’un avec son personnage.

L’intrigue peut paraître simple, mais elle est intense. C’est l’histoire d’un changement de vie pour tourner une page, un exil pour mieux se reconstruire. Diane va quitter sa vie parisienne, et partir habiter dans un petit cottage irlandais. J’ai trouvé cette deuxième partie de roman presque « doudou ». Ce n’est pas péjoratif, mais pour moi, c’était comme un téléfilm de l’après-midi, vous voyez un peu cette ambiance ? J’étais bien dans cette lecture, un brin de romance deux personnages que tout oppose, qui jouent au chat et à la souris. 

C’est beau, c’est tendre et en même temps douloureux. La fin m’a beaucoup surprise, et avec du recul, je la trouve parfaite. Elle me semble tellement plus vraie comme ça. Je vous avoue que je ne m’attendais pas à grand chose en le commençant, simplement une petite histoire qui me ferait passer un agréable moment de lecture. Et ce fut finalement un coup de cœur, j’étais bien avec Diane en Irlande. J’ai vraiment, l’impression de ne pas vous donner assez de détails pour vous convaincre de vous pencher dessus et malheureusement je ne peux pas vous en dire plus sans vous dévoiler une grande partie de l’intrigue. Alors restez simplement sur ces mots : FONCEZ !

Les gens heureux lisent et boivent du café Agnès Martin-Lugand

♥ COUP DE COEUR ♥
Ma note : ★★★★★

Les plus : Le personnage de Diane. Le voyage en Irlande. La relation amoureuse : aime moi je te fuis.


Titre : Les gens heureux lisent et boivent du café
Auteur : Agnès Martin-Lugand
Editons : Pocket

Vous devriez aussi aimé...

1 Comment

  • Reply
    cecilia_cherieblossom
    14 juillet 2020 at 11 h 13 min

    J’ai honte je n’ai jamais lu cette auteure et j’ai l’impression de passe à côté de quelque chose ! Mais je m’y mets bientôt 😀

Leave a Reply