Classique Coups de coeur Historique Lecture

Les Rois maudits : La Loi des mâles (T.4)

14 avril 2021

Je me suis fixé le challenge 2021 de terminer toute la saga des Rois maudits, je reprends donc ma lecture tranquillement. C’est grâce à Élo du compte Parlons Fiction que je me suis remotivée. (D’ailleurs, si vous ne la suivez pas sur son blog ou son Instagram foncez ! J’aime énormément ses articles, ses photos bref tout son contenu.) Il me semble ne vous avoir parlé que du premier tome sur le blog, celui-ci avait été un coup de cœur, qui s’est ensuite prolongé sur les autres volets de la saga. C’est simple, je suis constamment bluffée par l’accessibilité de l’Histoire, et toutes ces informations et connaissances à portée de main. Et puis il faut dire que l’intrigue vraiment passionnante. Je me suis donc plongée dans le quatrième tome des Rois maudits : La Loi des mâles avec beaucoup de plaisir et de curiosité. 

En résumé :

Juin 1316. Louis X le Hutin vient de mourir empoisonné. Pour la première fois depuis trois cents ans, un roi capétien disparaît sans qu’un fils lui succède. Ce quatrième volume des Rois maudits fait revivre les luttes acharnées qui vont être livrées afin de s’emparer de la Régence. C’est le frère du roi mort, le comte de Poitiers, qui l’emportera. Pour préparer son accession au trône, il s’appuiera sur une certaine loi salique, cette « loi des mâles », en vérité adaptée pour la circonstance, qui constituera désormais le règlement de succession de la monarchie française. La disparition du fils posthume de Louis le Hutin permet au comte de Poitiers de devenir Philippe V, dit le Long.

Les Rois maudits : La Loi des mâles (T.4)

Mon avis : Les Rois maudits : La Loi des mâles

Ce quatrième tome commence sur les chapeaux de roues. Le tome précédent : Les poisons de la couronne nous laissait sur l’assassinat du Roi Louis X le Hutin. Dans ce nouveau tome, nous arrivons quelques heures seulement après sa mort, où chaque potentiel successeur à la couronne de France tente de s’imposer. Le royaume et la noblesse commencent à se diviser afin de présenter le meilleur parti. 

La succession de Louis X le Hutin

Il y a trois personnages souhaitant accéder au trône, tout d’abord Philippe de Poitiers, frère de Louis X. Qui pensait se présenter pour lui-même puis en tant que Régent, car la femme du défunt Roi, Clémence, est enceinte. Si l’enfant à naître est un fils, la couronne lui reviendra de droit, mais il ne pourra gouverner qu’à sa majorité. Il y a ensuite la petite Jeanne de Navarre, représentée par son oncle, fille ainée du Roi décédé, mais potentiellement batârde suite au scandale des « reines adultères » (premier volume). Et enfin Charles de Valois, Petit-fils de Saint-Louis, frère du Roi de fer et oncle de Philippe de Poitiers. 

Après quelques intrigues, c’est finalement à Philippe de Poitiers que revient la régence en attendant la naissance de l’enfant que porte Clémence. Mais être régent ne signifie pas être Roi. Et bien que Philippe se satisfasse de cette situation, sa belle-mère, Mahaut voit plus grand pour lui

Un nouveau Roi et un nouveau Pape

En parallèle de toutes ces intrigues de cour, nous allons suivre Guccio, notre Lombard adoré, en plein conclave. Dans le tome précédent, nous avions laissé Guccio de retour à Paris avec un nouveau problème. Sa femme, Marie de Cressay, est enceinte et malheureusement, le prêtre les ayant marié ne peut plus attester de l’événement. Les frères de Marie, sont donc à la recherche du Lombard qui doit se séparer de sa bien-aimée et se cacher. Il trouve un abri auprès du cardinal Duèze, et l’assiste durant le conclave de 1316, jusqu’à son élection en tant que Pape sous le nom de Jean XXII. 

Attendant le retour de son bien-aimé, Marie est enfermée au couvent jusqu’à la naissance de leur enfant. Elle est sortie de ce couvent pour devenir la nourrice du nouveau Roi de France Jean Ier, le bébé mit au monde par Clémence. L’enfant de Marie et Guccio, étant frère de lait du nouveau souverain. 

En conclusion

Ce nouveau tome est passionnant, nous avons toujours autant d’intrigues, de machinations et de violence. Il y a un suspens est digne des plus grands thrillers ! La bataille pour la succession au trône est captivante, j’ai notamment appris grâce à ce roman ce qu’était réellement la loi salique, la loi des mâles, qui explique pourquoi les femmes sont écartées de la succession du trône de France. Maurice Druon arrive à rendre l’Histoire de France passionnante et surtout palpitante. La Loi des mâles, nous tient en haleine d’un bout à l’autre, grâce à tous ces complots royaux, mais également par la suite des aventures de Guccio et Marie. Maintenant, que j’ai remis les pieds dans cette aventure, vous ne tarderez pas à voir passer le tome suivant par ici. 

Je termine ce tome et mon avis sur cette saga n’a toujours pas changé. Ce quatrième tome est même encore meilleur que les précédents. Désormais, nous connaissons tous les protagonistes de l’histoire et savons en qui nous pouvons avoir confiance ou devant qui il vaut mieux trembler. 


♥ COUP DE COEUR ♥
Ma note : ★★★★★

Titre : Les Rois maudits : La Loi des mâles
Auteur : Maurice Druon
Editons : 
Le Livre de Poche


Mon avis sur les autres tomes des Rois maudits :
  • Le Roi de fer – Les Rois maudits – Tome 1
  • La Reine étranglée – Les Rois maudits – Tome 2
  • Les poisons de la couronne – Les Rois maudits – Tome 3
  • La Louve de France – Les Rois maudits – Tome 5
  • Le Lis et le Lion – Les Rois maudits – Tome 6
  • Quand un roi perd la France – Les Rois maudits – Tome 7
Les Rois maudits : La Loi des mâles (T.4)

Vous devriez aussi aimé...

1 Comment

Leave a Reply