Le Fantôme de l'Opéra de Gaston Leroux
Classique Coups de coeur Drame Lecture Policier - Thriller Romance

Le Fantôme de l’Opéra : Mythe ou réalité ?

3 août 2022

À peine refermée, il fallait que je vous parle de ma lecture : Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu de coup de cœur littéraire. Nous y sommes, mon premier coup de cœur de l’année pour ce classique de la littérature française. Je n’ai jamais regardé aucune des adaptations de ce roman, je me suis lancé dans cette lecture sans en savoir plus que le strict minimum, à savoir un homme portant un masque vivait dans les caves de l’Opéra de Paris. C’est peut-être ce qui m’a fait aimer encore plus cette histoire, découvrir page après page les différents points de l’intrigue. Le plus fou, c’est que durant toute ma lecture, je me suis demandée si l’auteur avait inventé toute l’histoire, ou si Le Fantôme de l’Opéra avait réellement existé

En résumé :

Une ombre rôde dans l’Opéra. Une présence singulière, une apparence douteuse et une voix lugubre… Un machiniste est retrouvé pendu, un grand lustre se détache en pleine représentation. On parle du fantôme de la loge n°5. Mais a-t-on véritablement affaire à un fantôme ?

Le Fantôme de l'Opéra de Gaston Leroux

Mon avis : Le Fantôme de l’Opéra

L’histoire se déroule en quasi huis-clos, au cœur de l’opéra du Palais Garnier, qui serait hanté par un mystérieux fantôme. Le narrateur se présente dès le prologue comme étant un reporter et un historien. Il aurait enquêté sur l’étrange affaire du Fantôme de l’Opéra, récoltant les témoignages et documents de l’époque attestant de son authenticité. Nous allons donc découvrir l’histoire à travers divers points de vue sur l’intrigue. Il y a l’auteur/narrateur qui commente l’action et retranscrit certaines scènes, puis un narrateur omniscient lorsque nous suivons Raoul, et enfin le témoignage écrit du Persan. Régulièrement, l’auteur nous cite ses sources, ce qui rend l’histoire vraiment crédible.

L’intrigue démarre sur les chapeaux de roue avec le suicide d’un des employés de l’Opéra, qui est retrouvé pendu, seulement la corde est manquante… Les rumeurs se portent toutes sur le fameux Fantôme de l’Opéra, ange de la mort qui hante les couloirs du palais Garnier. Seulement les nouveaux directeurs Messieurs Moncharmin et Richard, n’y croient pas une seconde. Les accidents mystérieux se succèdent, les lettres de menaces aussi, qui est donc cette personne qui se cache derrière le masque du Fantôme ? 

Le triangle amoureux :

J’ai été très étonnée de découvrir que l’intrigue en plus d’être un sombre thriller policier est aussi un véritable drame romantique. Car l’histoire du Fantôme de l’Opéra est avant tout une histoire d’amour tragique. Dans ce roman, nous allons suivre trois personnages au destin croisé. Nous avons tout d’abord Christine, une jeune chanteuse d’opéra, qui se retrouve au cœur d’un triangle amoureux. Un jour seule dans sa loge, elle va faire la rencontre de l’Ange de la musique. Une voix invisible qui va lui apprendre à maîtriser sa voix et devenir une véritable cantatrice. Christine retrouve donc quotidiennement son nouveau professeur, qui finit par tomber amoureux d’elle. Vous l’aurez compris, cet Ange n’est autre que le Fantôme lui-même, éperdument amoureux de la jeune femme, il sera prêt à toutes les folies pour obtenir son amour en retour.

Seulement le cœur de Christine est déjà pris, par le Vicomte de Chagny, Raoul, son ami et amour d’enfance. La menace du Fantôme plane donc sur le jeune couple. Et Christine doit user de tous les stratagèmes pour repousser Raoul et le protéger de la vengeance de son rival. J’ai beaucoup aimé le tiraillement des sentiments de Christine pour ses deux prétendants. Je pense que malgré tout, elle ne peut s’empêcher d’avoir des sentiments pour le Fantôme. Il y a de la pitié, de la haine, mais aussi de l’amour. Car elle arrive à le comprendre et à voir au-delà des apparences

Le Fantôme de l’Opéra

Certainement le personnage le plus complexe et le plus intéressant de cette histoire. Dès le début du roman, il nous est présenté comme un être sombre et diabolique vivant dans les caves de l’Opéra, et faisant régner sa loi par la peur. Ayant travaillé à la construction du bâtiment, il connaît les endroits les plus secrets de l’Opéra, couloirs, passages secrets et souterrains. J’ai d’ailleurs adoré les descriptions riches et détaillées du sous-sol du théâtre. Il représente une menace perpétuelle, impossible de savoir où il se cache, mais toujours à épier les moindres faits et gestes des habitants du palais.

Nous apprenons dans la dernière partie du roman, les raisons de son comportement. Difforme de naissance, il n’a jamais connu l’amour, ni celui d’une mère, ni celui d’une femme. Sa laideur en fait un personnage repoussant, que la société ne peut accepter. Il s’est donc retrouvé exilé et seul. C’est un homme passionné, doté d’un talent musical hors du commun. Il cherche de la compagnie et de l’amour, et pour cela, il doit user de persuasion, de menaces, et même la force. Cela n’excuse pas tout son comportement, mais cela l’explique. Et il est difficile pour nous lecteur (comme pour Christine) de ne voir que le mal autour de son personnage. 

En conclusion :

Je ne saurais pas vraiment classer cette lecture dans un genre défini, thriller gothique, enquête policière ou encore romance dramatique… L’histoire aborde de nombreux sujets de l’amour à la haine, de la vengeance au pardon, des ténèbres à la lumière. C’est certainement ce qui m’a fait adorer cette lecture, la combinaison des nombreux genres qui nous attirent dès le premier instant et nous entraînent dans cette danse macabre. L’intrigue est bien menée, presque haletante. 

Durant toute ma lecture, je ressentais une petite dose de terreur et de paranoïa, ne sachant pas si le fantôme n’était pas caché dans un des recoins à épier nos personnages. C’est un des personnages de la littérature les plus fascinants que j’ai pu découvrir, je ne suis pas prête à l’oublier de sitôt. Je suis toujours partagée concernant son existence, je sais bien qu’il n’a pas existé à la manière dont nous le présente Gaston Leroux. Mais il me plaît à croire qu’il sera possible qu’un être ait élu domicile dans les nombreuses salles souterraines de l’Opéra. 

J’ai désormais très envie de mener mon enquête au cœur de l’opéra Garnier, cogner sur la fameuse colonne de la loge N°5 et voir si elle sonne creux. Et je compte sérieusement me pencher sur la bibliographie de Gaston Leroux


♥ COUP DE COEUR ♥

Ma note : ★★★★★

Titre : Le Fantôme de l’Opéra
Auteur : Gaston Leroux
Editons : Le Livre de Poche

Le Fantôme de l'Opéra de Gaston Leroux

Vous devriez aussi aimé...

No Comments

    Leave a Reply