Ruth d'Elizabeth Gaskell
Classique Drame Lecture

Ruth : l’histoire d’une femme déchue

24 juillet 2022

Il y a quelques jours, j’ai lu le roman Ruth d’Elizabeth Gaskell. J’avais commencé il y a plusieurs mois le livre : Femmes et Filles de la même autrice pour le parcours victorien, seulement, je ne suis jamais allé au bout des 700 pages de l’histoire. Pourtant, j’aimais beaucoup ma lecture, et l’ambiance victorienne de campagne qui s’en dégageait, c’était très différent de Nord et Sud. Avec Ruth, j’ai retrouvé cette atmosphère, une communauté, un petit village, mais j’ai surtout découvert une héroïne peu commune et au destin tragique.

En résumé :

Orpheline, Ruth est placée dans l’atelier de couture de Mrs Mason. Lors d’un bal, elle rencontre Henry Bellingham, un fils de bonne famille, avec qui elle noue bientôt une belle amitié, se muant en passion amoureuse. Jugée fille perdue, Ruth est congédiée. Elle se réfugie au Pays de Galles avec Bellingham qui l’abandonne dès qu’il apprend qu’elle attend un enfant de lui.

Elle sera recueillie par le pasteur Benson et sa sour Faith, qui la font entrer au service d’un homme d’affaires, Mr Bradshow. Lorsque celui-ci apprend son passé, il la chasse sans ménagement.


Ruth d'Elizabeth Gaskell

Mon avis : Ruth

J’ai beaucoup aimé ce roman, l’histoire se met rapidement en place. Nous découvrons Ruth Hilton, une jeune fille de 16 ans, orpheline qui travaille comme apprentie chez une couturière. Elle est régulièrement décrite comme très belle, douce et innocente. Lors d’un bal, elle fait la rencontre d’Henry Bellingham, un homme riche et mondain qui va profiter de la naïveté de la jeune fille et la séduire. J’ai beaucoup aimé ce début de roman et la relation qui se mettait en place entre nos deux personnages. Car au final, même si Bellingham profite de sa position pour faire de Ruth une « femme entretenue », il y a des sentiments en jeu des deux côtés. 

L’histoire prend un nouveau tournant lorsque le jeune homme tombe malade alors qu’ils se trouvent tous deux au Pays de Galles. Le pensant à l’agonie, sa mère est appelée à son chevet. C’est elle qui va mettre fin à leur amour en découvrant horrifiée que son fils vit dans le péché. Elle insiste pour qu’il se débarrasse de la jeune femme et reprenne sa vie mondaine. Ruth se retrouve donc seule, sans famille ni amis dans un pays qu’elle ne connaît pas. Elle apprend quelque temps plus tard qu’elle est enceinte. Elle n’est donc pas simplement déshonorée, elle devra garder une trace de son péché en mettant au monde un enfant illégitime. Avec l’aide d’un pasteur et de sa sœur elle tentera de retrouver une vie normale en se faisant passer pour une jeune veuve respectable. 

Je ne vous dévoile quasiment rien de l’histoire car le rythme du début de roman est très rapide et les événements s’enchaînent. Alors que la seconde partie du roman prend son temps et s’étale sur plusieurs années.

Une femme déchue

J’ai beaucoup aimé le fait qu’Elizabeth Gaskell mette en avant une héroïne déchue. La thématique du roman est vraiment originale, nous ne suivons pas une jeune femme en quête d’amour ou d’un mari. Ruth tombe tout naturellement sous le charme de Bellingham, il est son seul repère à un moment de sa vie où elle n’a plus personne sur qui compter. Mais une fois que leur relation prend fin, son unique but est de racheter sa faute aux yeux de Dieu. Gaskell en fait un personnage qui attire la sympathie par son repentir et sa douceur.

Mme Denbigh chez les Benson

La seconde partie du roman est plus lente, l’action va s’étaler sur une plus d’une dizaine d’années. Ruth est donc recueillie par la famille Benson, qui va prendre soin d’elle et de son fils Léonard. Il y a une véritable évolution dans son personnage à partir du moment où cette seconde chance lui est offerte. Elle va se consacrer corps et âme à l’éducation de son fils et à son repentir spirituel. Petit à petit, notre héroïne se fait une place au sein de la communauté, et devient même gouvernante, une position qu’une femme réprouvée ne pourrait pas obtenir. Elle vit de nombreuses années de paix, malheureusement, son destin la rattrape lorsque Bellingham revient dans sa vie et que son mensonge commence à se dissiper…

En conclusion :

Je n’ai fait qu’effleurer les différents sujets et thématiques abordés par Elizabeth Gaskell dans son roman. Ruth est une histoire de rédemption qui fait réfléchir, une jeune femme naïve est-elle réellement coupable ? Jusqu’où Ruth doit-elle aller pour se racheter ? Mon seul reproche serait que Ruth semble trop vertueuse. Mais j’ai néanmoins beaucoup aimé l’évolution de son personnage, que l’on rencontre très jeune et innocente puis qui va grandir, apprendre et faire face aux conséquences de ses actes. Gaskell nous offre une nouvelle fois un roman plein de critiques envers la société de l’époque. C’est une véritable immersion dans les moeurs son temps. J’ai déjà hâte de poursuivre ma lecture de la bibliographie de l’autrice et découvrir les nouveaux sujets qu’elle va aborder.


Ma note : ★★★★☆

Titre : Ruth
Autrice : Elizabeth Gaskell
Editons : Cranford

Ruth d'Elizabeth Gaskell

Vous devriez aussi aimé...

No Comments

    Leave a Reply