neverwhere Neil Gaiman
Fantastique Fantasy Lecture SF - Fantastique - Fantasy

Neverwhere : Bienvenue dans le Londres d’En Bas

28 septembre 2021

Chaque année, je découvre un nouveau roman de Neil Gaiman, il me restait dans ma pile à lire Neverwhere depuis des années et Coraline en version illustrée. C’est finalement grâce à Anna et son autumnalysbookclub que je me suis lancée dans Neverwhere. Une lecture parfaite pour entamer le Pumpkin Autumn Challenge, avec une expérience immersive dans un monde sombre et surprenant. 

En résumé :

Londres, un soir comme tant d’autres. Richard Mayhew découvre une jeune fille gisant sur le trottoir, l’épaule ensanglantée. Qui le supplie de ne pas l’emmener à l’hôpital… et disparaît dès le lendemain. Pour Richard, tout dérape alors : sa fiancée le quitte, on ne le reconnaît pas au bureau, certains. même, ne le voient plus… Le monde à l’envers, en quelque sorte. Car il semble que Londres ait un envers, la « ville d’En Bas », cité souterraine où vit un peuple d’une autre époque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organisé, hiérarchisé, et à la tête duquel les rats jouent un rôle prépondérant. Plus rien ne le retenant « là-haut », Richard rejoint les profondeurs…

Neverwhere Neil Gaiman

Mon avis : Neverwhere

Nous commençons par faire la connaissance de Richard Mayhew. Richard à une vie déjà tracée et bien établie dans une routine constante. Étrangement, pour un personnage principal, il est criant de normalité et s’en satisfait. Mais un jour alors qu’il sortait dîner avec sa fiancée, il tombe sur Porte, une jeune femme blessée et lui apporte son aide. Le lendemain, la jeune femme disparaît, mais a fortiori l’existence de Richard aussi. Plus personne de son entourage ne semble le reconnaitre, comme s’il n’avait jamais existé. Il se retrouve embarqué dans une aventure surnaturelle contre son gré pour récupérer sa petite vie bien rangée. 

Porte quant à elle appartient au monde d’en bas, elle fait même partie d’une des familles les plus prestigieuses de cette société. Elle dispose d’un pouvoir familial lui permettant d’ouvrir des brèches (ou portes) n’importe où et pouvant la mener où elle souhaite. Lorsque le roman commence, nous la découvrons en grand danger, sa famille s’est fait assassiner brutalement et elle est l’unique survivante de ce massacre. Seulement, elle devient aussi la dernière cible à abattre. De son côté, elle souhaite rendre justice à sa famille et trouver qui est derrière cette machination. L’intrigue est donc assez simple et suit les codes des romans d’aventures, mais c’est l’univers créé par l’auteur qui rend cette histoire vraiment riche et prenante. 

Le Londres d’En Bas

Neverwhere me parlait déjà bien avant sa lecture, mois qui aime tant l’Angleterre. Neil Gaiman nous ouvre les portes d’un Londres revisité à la sauce fantastique avec un univers foisonnant. Ce Londres d’en bas est bourré de références historiques, c’est une nouvelle manière de redécouvrir la capitale anglaise. Cette deuxième ville vit en parallèle de la nôtre, et a ses propres règles. Elle est peuplée de nombreuses créatures imaginaires et fantastiques, mais abrite aussi les rejetés de notre société, comme les SDF. J’ai beaucoup aimé tout le développement autour de ce monde mystérieux, le Londres d’en bas est presque un personnage à lui tout seul et prend une grande place dans l’histoire. 

En conclusion

Une lecture que j’ai beaucoup aimée malgré le fait que j’aurais aimé une intrigue plus surprenante. Il y a peu de surprises concernant l’aventure que vont vivre nos héros, elle suit un schéma déjà vu et linéaire. Heureusement, les personnages sont attachants et sympathiques, on ne peut s’empêcher de les apprécier, même les horribles Vandemar et Croup sont envoûtants et très amusants. Le véritable point fort de cette histoire réside dans le développement de son univers très riche et plein de références détournées à la capitale anglaise. J’ai été fascinée par ce monde parallèle, presque plus que par l’histoire qui nous y entraîne. Cela reste une de mes meilleures lectures de l’auteur et me donne envie de découvrir ses autres romans. 


Ma note : ★★★,★

Le plus : Le Londres d’En Bas et tout l’univers autour de ce monde parallèle. Les personnages drôles et attachants. L’ambiance sombre et mystérieuse.
Les moins : L’intrigue un peu linéaire.

Titre : Neverwhere
Auteur : Neil Gaiman
Éditions : J’ai Lu


Vous devriez aussi aimé...

1 Comment

  • Reply
    Parlons fiction
    1 octobre 2021 at 10 h 59 min

    Nous avons plus ou moins le même avis sur ce roman. Je l’ai lu il y a assez longtemps, mais je m’en souviens encore bien. J’adore Neil Gaiman car je trouve qu’il propose toujours des histoires originales et celle-ci ne fait pas exception. Pour autant, ce n’est pas ma préférée. L’univers est réussi, mais l’intrigue manquait d’un petit quelque chose pour me captiver, tout comme les personnages 👀

Leave a Reply