Coups de coeur Epouvante - Horreur Lecture Romans Graphiques

Je découvre le manga horrifique avec Baptism

5 février 2021

Je découvre le manga horrifique avec Baptism de Kazuo Umezu. C’est un style que je ne connaissais pas ou alors vraiment très peu. J’ai lu énormément de Shôjo et depuis quelque temps, je pousse un peu vers Shônen notamment avec la saga Alice in Borderland. Mais je ne connaissais pas le manga horrifique. Vous le savez peut-être, je ne suis pas une grande sensible, de la torture, des meurtres du sang ça ne me fait pas peur. J’ai lu de nombreux romans angoissants, gores, d’épouvante et j’ai vu un nombre incalculable de film d’horreur. C’est donc sans trop d’attente que je me suis lancée dans le manga Baptism, suite à une vidéo de Paper Palace présentant Kazuo Umezu comme le maître du manga horrifique. Quitte à se lancer autant le faire avec les meilleurs ?! 

Je découvre le manga horrifique avec Baptism de Kazuo Umezu

En Résumé :

Célèbre actrice de cinéma réputée pour sa grande beauté, Izumi Wakakusa est une femme qui semble promise à un avenir radieux. Mais ce que le public ignore, c’est que la jeune femme cache sous son maquillage les signes de la dégradation de sa beauté, et notamment des taches qui la défigurent et grandissent de jour en jour. Horrifiée et obsédée par cette laideur, elle met au point un terrible plan visant à lui faire retrouver sa beauté originelle. Les années passent, Izumi s’est réfugiée dans l’anonymat et a donné naissance à une petite fille, Sakura. Comblée d’égards du matin au soir, la fillette mène une existence paisible et heureuse, ignorant totalement les horribles raisons de sa venue au monde…

Mon avis : Baptism – Kazuo Umezu

Je ne vais tourner autour du pot, je crois que c’est la première fois qu’une lecture me met autant mal à l’aise. Cela passe par l’histoire, mais aussi par ces dessins très sombres, ces gros plans d’une expression ou d’un mouvement, j’en ai encore des frissons. Baptism pourrait être inspirée du conte Blanche Neige. Nous avons un personnage obsédé par sa beauté physique, prêt à tout pour la conserver même au meurtre. Seulement la pauvre petite Sakura, n’a pas la chance de Blanche Neige, elle n’a personne pour la défendre et l’on comprend très vite qu’elle n’a aucune chance de s’en sortir.

L’histoire se met en place :

L’histoire commence doucement avec la présentation d’Izumi, cette magnifique femme, star de cinéma adulée. Rapidement, on comprend qu’elle est affligée d’une maladie de peau la défigurant peu à peu. Elle, qui fait tellement attention à son physique, devient obsédée par ces taches qui lui couvrent le visage, elle sait que tôt ou tard elle ne pourra plus les cacher. Izumi rencontre donc son médecin particulier et suite à une conversation à laquelle nous n’assistons pas, Izumi décide de faire un enfant, de quitter le monde du cinéma et de se consacrer à sa nouvelle vie de famille. Elle élève donc dans l’anonymat cette petite fille Sakura, dont elle prend grand soin. 

Nous retrouvons Izumi et Sakura plusieurs années plus tard. Izumi est méconnaissable, elle a pris beaucoup de poids et ces taches sur son visage se sont propagées, mais désormais, elle le vit bien. Sakura prend elle aussi soin de sa mère, et l’aime infiniment, jusqu’ici rien à déclarer. Mais l’on comprend rapidement qu’Izumi a détourné son obsession de beauté sur sa fille et ne tolère aucun défaut à Sakura. Cela s’intensifie au fil des pages, prenant de plus en plus d’importance dans l’histoire, mais impossible pour nous lecteur de détecter les véritables raisons de cette folie

Baptism de Kazuo Umezu

Point de rupture :

Le point de rupture arrive au milieu du manga, lorsque la petite Sakura découvre le véritable plan de sa chère maman. Et là, nous plongeons dans une ambiance angoissante au possible, terrifiante et malsaine. La suite se déroule quasiment en huis-clos, la tension est insoutenable. J’ai vraiment été prise aux tripes par ce manga, tournant les pages à un rythme effréné.

En conclusion :

J’ai eu quelques doutes au départ par rapport aux dessins, qui sont très différents de ce à quoi, je suis habituée. Là où les nouveaux mangas ont des dessins très fins, ici le style est très sombre avec des traits gras. J’ai finalement beaucoup aimé ces visages très expressifs, qui donnaient beaucoup de profondeur à l’histoire. La fin de ce premier tome annonce une suite assez différente, mais j’ai hâte de découvrir Baptism t.2 de Kazuo Umezu. Je vous donne donc rendez-vous prochainement pour une review de cette suite.


♥ COUP DE COEUR ♥
Ma note : ★★★★★

Les plus : Une histoire malsaine et angoissante. Des dessins très expressifs.

Titre : Baptism
Auteur : Kazuo Umezu
Editons : Glénat Manga

Baptism de Kazuo Umezu : Je découvre le manga horrifique

4 Comments

  • Reply
    Parlons fiction
    5 février 2021 at 20 h 13 min

    Tu donnes vraiment envie de se lancer dans cette lecture ! Je ne lis presque jamais de mangas et tu m’as fait découvrir celui-ci sur tes réseaux sociaux. Je pense que l’histoire me plaira, il a déjà rejoint ma wishlist 🙂

    • Reply
      Chromopixel
      6 février 2021 at 19 h 57 min

      merci 🙂 ça me fait tellement plaisir de me dire que je l’ai fait découvrir à quelqu’un ! J’espère que tu seras aussi convaincue que moi par cette histoire

  • Reply
    Baptism 2 : Une enfant diabolique - Chromopixel
    15 février 2021 at 8 h 00 min

    […] pas les foules. J’ai tout simplement adoré ma lecture du premier tome, vous pouvez retrouver ma chronique ici. Je vais donc vous parler très rapidement de ce second tome de Baptism de […]

  • Reply
    Bilan Manga – Avril 2021 - Chromopixel
    9 mai 2021 at 8 h 00 min

    […] je vous annonce que vous n’entendrez plus parler de la série Baptism, car je viens de terminer le dernier tome. Entre temps, j’ai démarré la série […]

Leave a Reply