Lecture Romance

À tous les garçons que j’ai aimés : Livre ou Film ?

11 mars 2021

Après la sortie du dernier film de la trilogie : À tous les garçons que j’ai aimés sur Netflix, j’ai eu très envie de redécouvrir cette histoire mais à travers les romans de Jenny Han. J’ai lu assez peu de romances pour ce mois de février, je n’ai donc pas hésité une minute avant d’ouvrir celui-ci. Comme j’avais encore le film en tête, c’était le parfait moment pour faire une comparaison entre le roman et le film Netflix. Étonnamment, les deux sont assez différents, je vous explique tout ça !

En résumé :

Et si les garçons pour lesquels vous aviez eu le béguin découvraient vos sentiments… tous en même temps ? Lara Jean Song conserve ses lettres d’amour dans une boîte à chapeau que sa mère lui a donnée. Ce ne sont pas des lettres qu’elle a reçues, ce sont celles qu’elle a écrites. Une pour chaque garçon qu’elle a aimé. Lorsqu’elle écrit, elle ose ouvrir son cœur et dire toutes les choses que jamais elle n’exprimerait dans la vraie vie, car ses lettres ne sont que pour elle. Jusqu’au jour où Lara découvre que ses lettres secrètes ont toutes été postées… Elle doit soudain faire face à son passé amoureux, la situation devient vite hors de contrôle mais qui sait ? Quelque chose de positif pourrait ressortir de ces lettres, après tout.

À tous les garçons que j'ai aimés : Livre ou Film ? Netflix de Jenny Han

Mon avis : À tous les garçons que j’ai aimés

Même si la trame reste la même entre le roman et le film Netflix, l’histoire prend une tournure assez différente. Il y a plusieurs points sur lesquels le film ne s’arrête pas ou diverge du roman, c’était donc une très belle surprise au moment de ma lecture. Le personnage de Lara Jean est sensiblement le même, c’est une jeune fille un peu rêveuse, grande romantique, peut-être un peu naïve sur certains points. Elle est différente des héroïnes que l’on croise dans les romans du genre, ce n’est pas une tête brûlée, mais une jeune femme timide qui cherche où est sa place. 

Lara Jean et sa famille :

Que ce soit dans le roman ou le film, une grande partie de l’histoire est centrée sur la famille de Lara Jean et son quotidien. À tous les garçons que j’ai aimés n’est pas seulement une romance, mais une histoire d’amour au sens large du terme, car on va y retrouver en grande partie l’amour familial. Nous avons accès à des scènes de la vie quotidienne de la famille Song Covey, leurs soirées, leurs souvenirs, etc. J’ai adoré ces moments de complicité en famille, ils apportent du charme à l’histoire. Dans le roman, nous en apprenons un peu plus sur la mère des filles. Notamment la manière dont elle est morte après une mauvaise chute chez elle. J’aime énormément les relations de Lara Jean avec ses sœurs, les trois filles ont toute une personnalité différente et se complètent parfaitement. 

Les amours de Lara Jean :

C’est finalement la romance qui est très différente du roman au film. Car au moment où les lettres sont envoyées, Laura Jean est toujours amoureuse de son voisin Josh, qui est aussi l’ex-petit ami de sa sœur. Et justement suite à la réception de cette lettre, il commence lui aussi à développer des sentiments pour la jeune fille. Nous avons donc un gros triangle amoureux entre Lara Jean, Peter et Josh. Alors que dans le film, Josh est très peu présent, dans le roman, il essaye réellement de sauver sa relation avec Lara Jean. Il y a de nombreuses scènes où ils passent du temps tous les deux, ce qui rend Peter un peu jaloux aussi. Et pour mon plus grand plaisir, il y a même un baiser volé. Une romance donc assez différente entre les deux versions. 

En conclusion

L’histoire est vraiment mignonne que ce soit dans le livre ou le film, il se dégage beaucoup de bienveillance et de douceur. C’est une histoire sur l’amour, la famille et l’expérience de la vie. Même si les deux versions ne sont pas 100 % similaires, je crois qu’elles sont toutes deux à découvrir. Le seul bémol à mes yeux, est la fin du roman. Autant le film nous offre un happy ending à l’américaine, digne des plus grandes romances, mais le livre nous laisse clairement sur notre faim. J’ai hâte de lire le second tome : P.S. Je t’aime toujours… En espérant encore une fois que l’histoire diffère un peu, afin de m’offrir une nouvelle intrigue.


Ma note : ★★★★☆

Le plus : Une histoire vraiment mignonne. Beaucoup de douceur. Un triangle amoureux.


Titre : À tous les garçons que j’ai aimés
Autrice : Jenny Han
Éditions : Panini


À tous les garçons que j'ai aimés : Livre ou Film ? Netflix de Jenny Han

Vous devriez aussi aimé...

2 Comments

  • Reply
    Parlons fiction
    21 mars 2021 at 17 h 58 min

    J’aime vraiment beaucoup cette histoire, que ce soit le roman ou le film. Pourtant, ce n’est pas vraiment le genre d’intrigue à laquelle j’accroche en général, mais pour le coup ici je trouve ça très réussi. Comme tu l’expliques très bien, Lara Jean est vraiment une héroïne attachante et très attachée à sa famille. Le gros plus de cette histoire reste pour moi qu’il ne s’agit pas que d’une romance (même si c’est le plus gros de l’intrigue c’est vrai), mais c’est toutes les petites choses autour, les moments drôles et touchants, la famille Song Covey et comment celle-ci essaye de s’adapter au fur et à mesure que les trois jeunes filles grandissent qui font « l’âme » de l’histoire.

    J’ai vu le film en premier, que j’avais beaucoup aimé, et je me suis lancée ensuite dans les livres. Pour ce premier tome, je pense que je préfère le roman, car il va plus loin, mais le film est feel good au possible et c’est un vrai moment de détente quand on le regarde 🙂

    Ce long commentaire pour finalement dire que je suis d’accord avec toi sur tous les points que tu soulèves ahah. Un beau livre et un beau film !

    • Reply
      Chromopixel
      21 mars 2021 at 21 h 27 min

      Oh oui, tu as tout a fait raison la romance est au final un prétexte pour nous faire rentrer au coeur de cette famille. Les liens entre les soeurs est vraiment plus développé dans le roman et d’ailleurs toute cette partie très famille l’est d’autant plus. C’est un vrai feel-good, avec que des choses positives à retirer.

Leave a Reply