Classique Lecture

L’île au trésor : et une bouteille de rhum !

11 octobre 2019

L’île au trésor, une nouvelle lecture de mon challenge de validée. Un classique qui a fait son entrée dans ma pile à lire grâce à une boîte à livres. Je ne sais pas si de moi-même, je me serais orienté vers un livre traitant de piraterie, car ce n’est pas une thématique que j’affectionne particulièrement. Et maintenant je remercie chaudement la personne qui l’aura déposé dans cette boite à livres. Je me suis laissée entraîner sur les mers des caraïbes, à la recherche du trésor avec beaucoup de curiosité.

Résumé :

La vie du jeune Jim Hawkins bascule le jour où un marin ivrogne s’installe dans l’auberge de ses parents. Qui est réellement celui que l’on surnomme le « capitaine » ? Pourquoi se cache t-il ? Une nuit, des pirates attaquent l’auberge. Jim n’a que le temps de s’enfuir, emportant avec lui le secret du vieux forban : la carte d’une île abritant un fabuleux trésor…

L'île au trésor : et une bouteille de rhum !

Mon avis : L’île au trésor

C’est en rédigeant cette chronique, que j’ai découvert que ce roman avait été écrit, il y a plus de 100 ans. Et pourtant, je n’ai pas du tout ressenti le décalage d’époque lors de ma lecture. Le style de Stevenson est vraiment efficace, il n’y a pas de fioritures dans les descriptions qui vont à l’essentiel. Le livre fait tout juste 200 pages et est composé d’une quarantaine de chapitres, nous avons là un roman bien rythmé. L’aventure est mise en place rapidement et monte crescendo, chaque fin de chapitre nous pousse à poursuivre notre lecture. C’est un roman que j’ai dévoré en quelques heures.

Je me suis complètement laissée happer par cette chasse au trésor, cette quête épique. On est loin des clichés de la piraterie habituels, il n’y a pas de pavillon noir avec une tête de mort ni de bataille navale. Pourtant, la quête vers le fameux trésor est loin d’être une longue traversée tranquille. Ce roman est étonnamment sombre, le sang n’en finit pas de couler, une grande partie de l’équipage ne reverra pas sa famille. Toute l’intrigue est portée par nos personnages principaux, Jimmy Hawkins, notre jeune narrateur et Long John Silver, bandit sans scrupules. 

Ce livre est un vrai bijou de la littérature, je regrette de ne pas l’avoir découvert plus tôt. Il est à la hauteur de sa réputation, et je le relirai avec beaucoup de plaisir d’ici quelques temps. En refermant L’île au trésor, j’avais l’impression de rentrer d’un voyage, d’avoir vécu une aventure incroyable. J’aimerais beaucoup retrouver un roman qui me fasse autant voyager avec une bonne dose d’aventure. En attendant de le trouver, je vais me lancer dans un autre roman de l’auteur : le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde


Ma note : ★★★★☆

Les plus : Une véritable aventure. Un roman bien rythmé. Un bandit sans scrupules.


Titre : L’île au trésor
Auteur : Robert Louis Stevenson
Editions : Plusieurs éditions disponibles
mon livre étant une occasion je n’ai pas le lien.

2 Comments

Leave a Reply