Lecture Serial R-eader SF - Fantastique - Fantasy Young Adult

Phobos : Speed-datings et conquête spatiale

12 mai 2020

.Cinq ans après tout le monde, je me suis attaquée au monument de Victor Dixen : Phobos. J’ai essayé une première fois, et malheureusement au bout que quelques chapitres, je m’étais arrêtée. Impossible d’aller plus loin. Entre temps, j’ai eu l’occasion de lire un autre roman de l’auteur : Cogito, une lecture plutôt intéressante, l’univers y était bien développé et les informations données enrichissantes. J’ai donc donné une seconde chance à Phobos. Et parfois cela vaut le coup, un livre peut ne pas tomber au bon moment. Cette nouvelle lecture était complètement différente de mon premier essai.

En résumé :

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
Six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Léonor a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Phobos :  Speed-datings et conquête spatiale

Mon avis : Phobos

J’ai trouvé que l’univers était un peu moins développé que dans Cogito pour une raison simple, l’action se déroule quasiment en huis-clos. Nos 12 prétendants sont enfermés dans la station spatiale, il n’y a donc pas grand chose à dire de plus sur l’univers. Ce qui est intéressant, c’est qu’en balance Victor Dixen a donc développé un peu plus ses personnages. Ils sont tous différents aussi bien du point de vue de leurs origines que de leur personnalité. Quelques comportements sont stéréotypés, mais ça ne m’a pas gêné plus que ça. Chacun peut donc s’identifie plus ou moins à une des protagonistes.

C’est finalement le principe de speed-datings dans l’espace qui m’a convaincu. Avec toutes les nouvelles émissions proposées de télé-réalité, nous ne sommes pas loin d’un projet comme celui de Genesis. Et pour rappel cela fait déjà plusieurs années que l’auteur y a pensé. Et puis il y a une pointe de secret-story dans cette histoire, car tous les personnages ont un lourd secret à cacher

J’ai trouvé la première partie du roman, un peu lourde et longue à démarrer. Heureusement, l’engrenage se met en route dans la seconde et l’action va un peu plus vite. L’intrigue en elle-même n’est pas des plus fines. Je pense que c’est une lecture qui s’adresse à un jeune public. Il y a les méchants et les gentils et chaque action ou dialogue est explicité, il n’y a pas de sous-entendu. Je regrette un peu l’absence de suspense. Peut-être est-ce dû au fait que ce n’est que le premier tome et qu’il ne fait que présenter le contexte et les personnages et que l’action et les rebondissements seront présentés dans le second volume. J’associerai ce premier tome à un prologue. 


conclusion :

Vous l’aurez compris mon avis est assez mitigé. L’intrigue a un énorme potentiel, et je sais que Victor Dixen est vraiment doué pour créer un univers, malheureusement ce premier tome reste assez fade. Je lirai néanmoins le tome suivant afin de me faire une idée plus complète de la saga. Il y a vraiment quelque chose de bon à retirer de cette histoire, sinon je ne serais pas allée au bout de ma lecture, mais je ne suis pas encore totalement convaincue.


Ma note : ★★★☆☆

Les plus : Un thème vraiment original. Un triangle amoureux. Un fort potentiel.
Les moins : Un univers encore trop peu développé. Une lecture un peu infantile.


Titre : Phobos
Auteur : Victor Dixen
Editions : Collection-R

Vous devriez aussi aimé...

No Comments

    Leave a Reply