Octobre de Søren Sveistrup
Lecture Policier - Thriller

Octobre : L’enquête du tueur aux marrons

26 février 2021

Je reviens aujourd’hui avec une de mes premières lectures du mois : Octobre de Søren Sveistrup. Il faut savoir que Søren est le scénariste de la série policière scandinave The Killing. Et son premier roman Octobre est vraiment dans la même veine. Pour moi, c’est un roman à classer dans la lignée du Chuchoteur. On y retrouve dans les deux cas une enquête très dense, de nombreux meurtres et surtout un tueur en série terrifiant

J’ai l’habitude de lire des enquêtes plus légères. À la limite du cosy-mystery où j’arrive rapidement à trouver les indices laissés par l’auteur pour remonter la piste. Mais finalement, je crois que j’aime encore plus ces romans policiers nous immergeant intégralement dans l’enquête.

En résumé :

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte. Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révèleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…

Octobre de Søren Sveistrup

Mon avis : Octobre

J’ai commencé Octobre, sans vraiment savoir dans quoi je mettais les pieds. Et dès le premier chapitre l’auteur nous plonge dans l’histoire avec une scène de crime violente impliquant des enfants. Je ne vous en dis pas plus, de toute manière, il faut attendre la toute fin du roman pour comprendre le lien entre ces meurtres et l’enquête que nous allons suivre par la suite. C’est en lisant ces 8 petites pages que je me suis retrouvée à dévorer ce roman de 700 pages à un rythme effréné. 

Un polar parfait ?

Comme je vous le disais en introduction, nous sommes sur une enquête très dense. Un vrai bon polar avec de nombreux personnages, une bonne dose d’action et de nombreux rebondissements. En effet, les chapitres sont très courts et se terminent souvent sur un nouvel indice ou une nouvelle action, nous poussant à lire le suivant dans l’urgence. L’écriture de Søren Sveistrup est vraiment cinématographique. Ce qui nous permet de visualiser les scènes au mieux et de nous plonger dans cette ambiance angoissante. Ce que j’ai vraiment aimé dans ce roman, c’est son réalisme. Nos deux enquêteurs Thulin et Hess ne sont pas des super-héros comme dans de nombreux romans policiers. Ce sont des flics qui se trompent, qui passent parfois à côté d’indices cruciaux et qui se font avoir par leur ego. Ces personnages sont criants d’authenticité et nous nous prenons vite d’affection pour eux et leur duo. 

Le tueur aux marrons

Mais revenons un peu à l’enquête. Au milieu du mois d’octobre, le corps d’une femme est retrouvé dans un parc. Elle a été amputée d’une main. Quelques jours plus tard, c’est un second cadavre qui est retrouvé, cette fois, ce sont les deux mains qui ont été amputées. Puis, une troisième femme est retrouvée morte et amputée des deux mains et d’un pied. Chaque fois, nous retrouvons de petits bonhommes fabriqués avec des marrons et des bouts d’allumettes a proximité des corps. Nous comprenons rapidement qu’il s’agit d’un tueur en série avec un véritable mode opératoire. Il ne s’attaque qu’a des mères de famille les amputant petit à petit comme des bonhommes en marrons. 

Mais l’enquête est plus compliquée que ça. Sur ces indices laissés par le tueur aux marrons, la police scientifique retrouve une empreinte. L’empreinte d’une petite fille disparue un an plus tôt. L’enquête va donc se dédoubler et créer une véritable course contre la montre pour savoir si la fillette est toujours vivante. 

En conclusion

J’ai retrouvé dans Octobre Søren Sveistrup tout ce que je cherchais dans un véritable polar : des crimes macabres; un assassin manipulateur ;des personnages très humains; une ambiance très pesante. J’aime aussi de plus en plus retrouver le personnage du « serial-killer » dans mes enquêtes, il donne un aspect toujours plus psychologique au roman. J’ai d’ailleurs dans ma pile à lire un autre roman avec un tueur en série, fortement recommandé par Séverine du compte Ilestbiencelivre : Le Poète de Michael Connelly. 


Ma note : ★★★★☆

Le plus : Une enquête très dense. Un tueur en série manipulateur. Des crimes macabres. Un duo d’enquêteur très humains et attachants.


Titre : Octobre
Auteur : Søren Sveistrup
Éditions : Le Livre de Poche

Octobre de Søren Sveistrup

Vous devriez aussi aimé...

No Comments

    Leave a Reply