Sanditon Kate Riordan Jane Austen
Classique Historique Lecture Partenaire Hauteville Romance Séries TV

Sanditon : de Jane Austen à Kate Riordan

23 juin 2022

Il y a déjà plusieurs mois, j’ai reçu le roman Sanditon de la part des éditions Hauteville. Le titre vous dit peut-être quelque chose, il s’agit du roman inachevé de Jane Austen dont l’histoire a été reprise et poursuivit par Kate Riordan. Sanditon est peut-être l’unique roman de l’autrice que je n’ai pas encore découvert, je ne peux donc pas vous faire de comparaison entre le texte original et celui revisité. Mais depuis ma lecture j’ai découvert la série télévisée, dont le texte est adapté, et dévoré les deux saisons !

En résumé :

Charlotte Heywood est une jeune femme impulsive, fougueuse et surtout non conventionnelle. Lorsqu’un accident la propulse au cœur de la future station balnéaire de Sanditon, Charlotte découvre toutes les intrigues qui se dissimulent derrière une ville en plein essor. Ses différentes rencontres la mèneront des Antilles aux ruelles sombres de Londres, exposant ainsi les intentions cachées de ses nouveaux amis et lui permettant de se découvrir… et de trouver l’amour auprès du ténébreux Sidney Parker. Mais n’étant pas issus du même milieu, les deux jeunes gens parviendront-ils à surmonter les obstacles qui s’imposent à eux ?

Sanditon Kate Riordan Jane Austen

Mon avis : Sanditon

Comme je vous en parlais en introduction, il s’agit au départ d’une histoire de Jane Austen commencée juste avant sa mort et donc jamais terminée. Le roman de Kate Riordan est en réalité la novélisation de la série tv Bienvenue à Sanditon, elle-même adaptée du roman d’Austen. L’autrice s’est donc rappropriée l’histoire tout en essayant de ne pas nuire à l’intégrité du roman et des personnages. Sanditon est donc un nouveau roman reprenant parfaitement les codes de l’époque en y insufflant de la modernité. Je reviendrais sur le sujet plus tard, je vais tout d’abord vous parler de l’histoire en général.

Le roman commence par un banal accident de calèche dans la campagne anglaise. Notre jeune héroïne Charlotte Heywood vient en aide à la famille Parker, qui pour la remercier l’invitent chez eux à Sanditon. Il s’agit du premier voyage de Charlotte loin de sa famille, mais la jeune femme voit cette invitation comme une opportunité de partir à la découverte d’un monde qui lui est inconnu. Nous suivons donc Charlotte durant tout son séjour dans la petite ville balnéaire, ses nouvelles amitiés, mais aussi toutes les intrigues qui viennent s’entremêler à la sienne. 

Les personnages :

J’ai été très surprise par la profusion de personnages principaux. Car même si l’intrigue principale se concentre sur Charlotte, de nombreuses sous-intrigues viennent placer d’autres protagonistes au centre du roman. Nous avons tout d’abord la famille Parker et notamment Tom, l’architecte de la ville. Ses frères et sœurs Arthur, Diana, et le mystérieux Sidney. Lady Denham, qui finance le projet de modernisation de la ville, autour de laquelle gravitent Sir Edward Denham, sa sœur Esther, mais aussi Clara Brereton, tous trois désireux de s’approprier la fortune de la riche veuve. Et enfin Miss Lambe, une héritière des Antilles pupille de Sidney Parker. 

Les intrigues :

Encore une fois, je ne sais pas quelle est la part d’intrigue offerte au départ par Jane Austen, mais j’ai trouvé les thématiques abordées via tous ces personnages très modernes. Nous avons la spéculation autour de la ville de Sanditon, un village de pêcheurs transformé en une station balnéaire à la mode grâce à Tom, un entrepreneur visionnaire, un peu rêveur et Lady Denham, une vieille dame à la personnalité imposante. Des machinations autour de l’héritage menées par les personnages d’Edward, Esther et Clara de jeunes gens très avides de richesse, qui bataillent ardemment pour mettre la main sur l’héritage de leur tante. Et fait assez impressionnant pour un roman de cette époque nous avons Miss Lambe, un personnage de couleur qui n’est ni servante, ni esclave, mais une jeune femme riche et cultivée, qui n’aspire qu’à pouvoir faire ses propres choix.

J’ai trouvé que l’intrigue autour de Charlotte Heywood est donc légèrement étouffée, mais les nombreuses sous-intrigues apportent aussi beaucoup de rythme à l’histoire. Charlotte est l’héroïne austenienne par excellence, il s’agit d’une femme au tempérament bien trempé, toujours en quête d’indépendance et de liberté, qui se laisse guider par son cœur. Elle est d’ailleurs très rapidement impliquée dans une histoire romantique. La romance m’a d’ailleurs fait penser à celle de Darcy et Elizabeth, qui nous fait passer de la haine à l’amour. C’est tout à fait le genre de romance que j’aime, on assiste à l’évolution des sentiments de nos personnages et leur remise en question. Il m’est toujours très difficile de lâcher ma lecture sans savoir si les personnages vont terminer ensemble. Et pour le coup Sanditon a su me surprendre. 

En conclusion :

Kate Riordan a fait un excellent travail de reconstitution et de réappropriation de l’univers d’Austen. Elle conserve le cadre de la Régence et les codes de l’époque tout en nous offrant une histoire pleine de fraîcheur et de modernité. Impossible de s’ennuyer durant cette lecture, les nombreuses intrigues donnent beaucoup de rythme et nous poussent à poursuivre avec avidité. Il y a de tout dans ce roman, de la romance, des trahisons, mais aussi une bonne dose de suspense. 

C’est une lecture que j’ai pris plaisir à découvrir et je n’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher d’enchaîner directement avec la série tv. Pas beaucoup de surprise concernant celle-ci, le scénario identique au roman. Mais j’ai beaucoup aimé pouvoir mettre un visage sur les différents personnages qui m’ont accompagné durant ma lecture. J’ai d’ailleurs déjà regardé la seconde saison qui m’a véritablement retourné le cœur. Mais je ne vous en dis pas plus, j’espère découvrir prochainement une autre novélisation de cette deuxième saison et poursuivre un peu plus mon voyage à Sanditon.


Note : 3.5 sur 5.

Titre : Sanditon
Autrices : Kate Riordan / Jane Austen
Éditions : Hauteville

Avis lecture Kate Riordan Sanditon

No Comments

    Leave a Reply