Drame Epouvante - Horreur Lecture

Docteur Sleep : une suite qui tourne au cauchemar

3 février 2021

Quoi de mieux pour célébrer le mois de l’amour qu’une chronique toute fraîche, sur un thriller horrifique ?! Oui, je sais très mauvais timing pour vous présenter mon avis sur Docteur Sleep de Stephen King. Mais il attendait dans ma pile à lire depuis plusieurs mois et ayant terminé Shining en octobre dernier, je ne voulais pas attendre trop longtemps pour enchaîner avec cette suite. J’étais un peu sceptique suite à ma lecture de Shining, bien qu’étant un des romans les plus célèbres de l’auteur, je n’ai pas trouvé dans l’histoire ce que j’y cherchais.

J’ai donc un peu hésité à acheter et lire Docteur Sleep, et finalement, c’est le film Doctor Sleep de Mike Flanagan qui m’a convaincu. J’ai décidé de regarder le film avant de lire le livre afin d’avoir une idée de si l’histoire allait me plaire (autant perdre 2h30 de visionnage que 20h de lecture). Et l’adaptation a totalement fonctionné avec moi ! Je me suis donc lancée dans le roman en espérant que le film y soit fidèle. 

En résumé :

Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi… Hanté par l’idée qu’il aurait pu hériter des pulsions meurtrières de son père Jack, Dan Torrance n’a jamais pu oublier le cauchemar de l’Hôtel Overlook. 

Trente ans plus tard, devenu aide-soignant dans un hospice du New Hampshire, il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser les mourants, gagnant ainsi le surnom de « Docteur Sleep », Docteur Sommeil. 

La rencontre avec Abra Stone, une gamine douée d’un shining phénoménal, va réveiller les démons de Dan, l’obligeant à se battre pour protéger Abra et sauver son âme.

Docteur Sleep : une suite qui tourne au cauchemar

Mon avis :

Docteur Sleep a vraiment des avis très mitigés sur la toile, le mien ne fera pas exception. Autant vous le dire de suite, j’ai passé un agréable moment de lecture, mais sans plus. Je ne l’ai pas adoré, et je ne pense pas le relire plus tard, mais d’un autre côté, je ne me voyais pas non plus arrêter la duologie au premier tome. 

L’histoire reprend là où nous l’avons laissée. Nous retrouvons le petit Danny et sa maman dans leur nouvelle vie. Mais les fantômes ne rôdent pas loin, heureusement Dick Halloran est là pour aider Danny à faire face et avancer. Puis l’intrigue avance, quelques années plus tard, Dan est désormais un adulte, qui suit les traces de son père alcoolique. C’est pour lui, le seul moyen d’oublier ses traumatismes d’enfance et de faire taire les esprits de l’Overlook. Petit à petit, nous le voyons se battre contre lui-même et reprendre le dessus grâce à son entourage. 

Le Noeud Vrai

En parallèle, nous suivons deux autres histoires, celle du Nœud Vrai, un regroupement de personnes possédant le « Shining » (un don parapsychologique). Ce sont les grands méchants de l’histoire, de véritables monstres, que nous pourrions comparer à des vampires, car ils kidnappent de jeunes enfants possédant le don afin d’absorber leur pouvoir et les tuer. Cette technique leur permet de ne jamais vieillir, mais pour cela, il faut des enfants avec beaucoup de potentiel. 

Abra

La seconde histoire est celle d’Abra, une jeune fille que nous rencontrons pour la première fois bébé. Depuis son plus jeune âge, elle est capable de choses incroyables grâce à son Shining. Mais comme Danny elle a besoin de quelqu’un pour lui apprendre à le contrôler. C’est là qu’elle fera la rencontre de Dan qui jouera pour elle, le rôle que Dick a eut pour lui. Malheureusement, le pouvoir d’Abra est tellement puissant qu’il ne passe pas inaperçu surtout aux yeux des Vrais. Le Nœud Vrai part donc à sa recherche tandis qu’Abra se retrouve sous la protection de Dan. 

En conclusion :

Bref, vous l’aurez compris, la trame est simple, il y a les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. C’est le perpétuel combat du bien contre le mal, rien de bien original. Heureusement, j’ai beaucoup aimé la profondeur des personnages de Dan et Abra, qui m’ont poussé à poursuivre ma lecture. Le principe de se nourrir des pouvoirs des jeunes enfants est aussi très intrigant, mais je trouve dommage qu’il ait fallu attendre 40 ans avant que Danny n’y soit confronté. L’ambiance est très différente de Shining, bien que les deux histoires se croisent et se rejoignent, l’atmosphère n’est pas du tout la même. Là où Shining se voulait roman horrifique et angoissant Docteur Sleep prend le contre-pied et nous fait entrevoir l’espoir. C’est pour moi une suite très cohérente, les deux romans se font écho.

Ayant vu le film avant de lire le roman, je savais à quoi je m’attendais. Je regrette un peu le manque d’action, là où le film à coupé certains passages, le roman tire un peu en longueur. Je reste néanmoins très heureuse de terminer cette duologie, d’avoir retrouvé Dan Torrance pour une dernière aventure. Et cela m’a permis de comprendre ce que j’aimais et n’aimais pas dans la bibliographie de King. Pour que ça fonctionne avec moi, il faut une toute petite dose de fantastique, mais pas plus, un peu comme dans La Ligne verte


Ma note : ★★★☆☆

Le plus : Retrouver Dan Torrance. Une suite cohérente à Shining. Des personnages profonds et attachants. Le Noeud-Vrai des méchants vampiriques.
Les moins : Un roman qui manque un peu de rythme. Pas assez d’horreur.  


Titre : Docteur Sleep
Auteur : Stephen King
Éditions : Le livre de poche

Docteur Sleep de Stephen King : une suite qui tourne au cauchemar

Vous devriez aussi aimé...

1 Comment

  • Reply
    Catherine
    3 février 2021 at 21 h 26 min

    Alors il faut lire Rose Madder, ou Doors Clairbornes très peu de fantastique, même pas du tout si je me souviens bien.

Leave a Reply