Drame SF - Fantastique - Fantasy

Jurassic Park : Le monde perdu

7 mai 2020

Je dois avouer que je suis presque fière de moi. Au moment où je commence la rédaction de cette nouvelle chronique, suis presque à jour. En effet, j’ai terminé Jurassic Park : le monde perdu de Michael Crichton, il y a moins d’une semaine ! Et quelle lecture ! D’ailleurs, mon avis sur le premier tome Jurassic Park est un des tout premier livre chroniqué sur le blog, vous pouvez le retrouver ici (soyez indulgents.). 

J’ai ramené cette superbe édition de mon précédent voyage à New-York. Le livre que je vous présente donc est en VO, j’ai tenté cette lecture dans sa langue originale, mais je n’ai pas réussi à aller au bout. Je me suis vite rapatriée vers la traduction. Ce n’est pas une lecture facile, il y a de nombreux termes scientifiques, et même s’ils sont expliqués par la suite, je n’arrivais pas à avoir une lecture fluide.

En résumé :

Six ans après la catastrophe de Jurassic Park, quelque chose a survécu.

Au large du Costa Rica, les inventeurs de la fantastique épopée zoologique ont échoué et vu leur projet anéanti. Mais les dinosaures ont continué à se reproduire. Pourquoi? Comment? Mystère. L’île est devenue un monde perdu, repeuplé de mammifères géants et de féroces carnivores. Pour un petit groupe d’hommes et de femmes aussi érudits que téméraires, un nouveau combat commence. Le rêve scientifique s’achèvera-t-il en cauchemar, comme la première fois?

Jurassic Park : Le monde perdu livre

Mon avis : Jurassic Park Le monde perdu

Pour revenir au commencement, je ne suis pas une grande fan des dinosaures. Mis à part les T-rex, les diplodocus, les tricératops et les fameux vélociraptors présents dans le premier film, je ne connaissais aucune autre espèce. Si cela peut vous rassurer, vous n’avez absolument pas besoin d’un bagage de connaissances dans le domaine des dinosaures et du Crétacé pour comprendre l’histoire. En effet, je vous disais dans mon introduction qu’il y avait de nombreux termes scientifiques. Mais l’ensemble est détaillé avec des mots et des termes simples et abordables. Lorsque l’auteur vous parle d’une espèce moins bien connue du grand public, il vous la décrit aussi dans les grandes lignes physiquement (que vous puissiez l’imaginer) et donne des détails sur son comportement. J’adore ce genre de roman, qui une fois refermé donne l’impression d’avoir des connaissances en plus dans un nouveau domaine. 

Pour en revenir à notre histoire, nous sommes donc plusieurs années après la destruction du Park. Tous les dinosaures présents sur Isla Nublar ont été tués, alors comment expliquer l’apparition de nouvelles espèces de lézards échoués sur les plages du Costa Rica ? Le scientifique Levine, se penche donc sur l’hypothèse d’un monde perdu, où les dinosaures n’auraient pas disparu, mais évolué. Levine, part donc sur une île jumelle de l’archipel : Isla Sorna à la découverte de ces créatures. Nous allons donc retrouver Ian Malcolm, qui, se remettant tout juste de cette première histoire, se trouve embarqué dans cette nouvelle aventure, malgré lui. 

Le monde perdu

Cette nouvelle île contient en réalité, les coulisses du parc d’attraction. Un lieu d’expérience et de tests de clonage. Les dinosaures, naissaient sur cette île, étaient élevés quelques mois en liberté avant d’être intégrés dans le Park. Bien entendu, tout ça dans le plus grand secret de John Hammond. Cette île aura donc survécu à l’éradication. Les animaux y vivent donc en liberté et la nature y a reprit son cours. 

Notre petit commando de chercheurs et de scientifiques arrive donc dans ce monde où l’homme n’est plus au sommet de la chaîne alimentaire. Le suspense est à son comble, plus les pages défilent, plus les dangers sont nombreux. Nous allons même jusqu’à faire la découverte d’un dinosaure, qui fait fuir les T-Rex (je pense d’ailleurs que c’est cette espèce qui a inspiré l’indominus Rex de la nouvelle version Jurassic World). Vous l’aurez compris, la situation s’aggrave de minute en minute, impossible de lâcher ce roman avant la fin. Il y a beaucoup plus d’action dans ce nouveau tome. J’ai passé un vrai bon moment sur cette île à m’inquiéter de la survie de ces personnages. 


Ma note : ★★★★☆

Les plus : Une histoire vraiment crédible. Des détails scientifiques sur les dinosaures très abordables. Le retour de Ian Malcolm. Beaucoup de suspense.
Le moins : Ressemble beaucoup au premier volume dans les grandes lignes. La présence d’enfants dans l’aventure.


Titre : Jurassic Park : Le monde perdu
Auteur : Michael Crichton

No Comments

    Leave a Reply