Lecture Policier - Enquête

Maman a tort de Michel Bussi

7 juin 2019

Je suis encore et toujours en retard sur mes chroniques du mois dernier, mais ce n’est pas grave, j’enchaîne aujourd’hui avec ma première lecture du mois de juin : Maman a tort de Michel Bussi. C’est simple, j’ai vu des romans de Bussi partout sur Instagram durant une période, je connaissais cet auteur de nom, mais n’avais encore jamais sauté le pas. Je suis tombée sur le roman Maman a tort dans une librairie d’occasion et je n’ai pas hésité à l’acheter en lisant le synopsis tellement intrigant.

En résumé :

Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant.
Quand Malone, du haut ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire le croit.
Il est le seul… Il doit agir vite.
Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche. 
Le compte à rebours a commencé. 
Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Quel les masques tombent.

maman a tort

Mon avis :

C’était donc pour une première en lecture de Michel Bussi. J’ai été emportée très rapidement dans ce roman, deux histoires se mettent en place durant les 100 premières pages. Nous avons d’un côté l’histoire de Malone dans sa vie actuelle… Et en parallèle nous suivons une enquête policière qui à priori ne semble pas avoir de rapport avec l’histoire de ce petit garçon…. Le compte à rebours est lancé pour la police comme pour nous lecteur, c’est le moment de chercher les liens entre les personnages et les histoires de chacun. Tout s’imbrique parfaitement dans l’intrigue.

Les chapitres s’alternent entre les différents personnages, et les différentes histoires permettant au lecteur de ne jamais perdre le rythme. Nous sommes dans un puzzle géant, chaque partie nous dévoile son indice, à nous de reconstituer le scénario avant qu’il ne soit trop tard.

En conclusion

J’ai adoré toutes les petites informations distillées sur la mémoire de l’enfant, qui ne font que nous faire monter en pression de page en page. La lecture est très agréable, les personnages sont bien travaillés et le suspense est vraiment bien amené. Je lirai avec plaisir un nouveau livre de Michel Bussi et si jamais vous avez des titres de l’auteur à me conseiller en particulier, je suis ouverte à toutes vos propositions !


Ma note : ★★★★☆

Les plus : Une enquête contre la montre. Des rebondissements. Un sujet principal très intéressant.
Les moins : Le personnage de Marianne Augresse un peu lourd.


Titre : Maman a tort
Auteur : Michel Bussi
Editions : Presse de la cité
Nombre de pages : 512



Vous devriez aussi aimé...

1 Comment

  • Reply
    Solange
    14 juin 2019 at 9 h 30 min

    Je l’avais beaucoup aimé mais mon préféré de lui – qui est d’ailleurs devenu mon thriller favori jusqu’ici – c’est Nymphéas noirs ! C’est le premier roman de l’auteur et selon moi son plus réussi 🙂

Leave a Reply