Drame Lecture Policier - Enquête Thriller - Horreur

Cari Mora : Le trésor caché d’Escobar

22 juillet 2019

Depuis que j’ai vu la série Netflix : Narcos, je suis fascinée par tout ce qui attrait à Pablo Escobar. Lorsque j’ai appris que le papa d’Hannibal Lecter : Thomas Harris, sortait un nouveau roman douze ans après la série Hannibal et qu’en plus il allait traiter du trésor abandonné d’Escobar, j’étais plus que ravie. J’achète très peu de grands formats, ou alors en occasion, Cari Mora était donc une exception, un grand format à sa sortie ça a un prix, mais j’étais tellement excitée de me lancer dans cette nouvelle lecture que cela m’importait peu.

En résumé :

Des lingots d’or sommeillent depuis des années sous l’ancienne villa de Pablo Escobar à Miami Beach. Gangs et malfrats se battent pour mettre la main dessus. Aujourd’hui, c’est au tour du maléfique Hans-Peter Schneider de tenter sa chance. Mais c’était sans prévoir la présence de la sublime Cari Mora, qui veille sur les lieux. En matière de violence et d’armes à feu, personne n’a rien à lui apprendre. Entre désirs et instinct de survie, avidité et obsessions macabres, le mal se faufile à chaque page. 


Mon avis :

Je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, c’était une déception … J’ai même faillis abandonner au milieu de ma lecture, et ça ne m’arrive jamais. Je ne vais pas vous faire un avis bien long, car il est difficile de parler d’un livre que l’on n’a pas aimé et surtout ce livre pourrait plaire à d’autres lecteurs et je ne souhaite pas vous décourager.

La violence est assez intense, je ne suis pas vraiment sensible à cela, mais pour certains lecteurs je préfère vous l’annoncer. Les chapitres sont assez courts et plongent le lecteur dans une histoire bien rythmée, il y a énormément d’actions tout du long (peut-être un peu trop). Certaines actions ne servent tout bonnement à rien. Ce qui m’a plus perturbé dans cette lecture, c’est qu’elle est déconstruite. Il y a énormément de personnages, il m’a fallu beaucoup de temps avant d’arriver à comprendre qui était qui par rapport à qui, bien que parfois je continuais ma lecture sans vraiment arriver à faire les liens. Il y a aussi de nombreux flash-back, sur plusieurs personnages différents, ce qui brouille encore plus la lecture

Je n’ai pas du tout accroché avec le personnage de Cari Mora, c’est une Colombienne sublime qui à du affronter les épreuves de la vie, elle fut un enfant-soldat dans sa jeunesse. C’est un personnage vraiment fort, rien ne l’arrête, elle m’a paru plutôt caricaturale, j’ai du mal à imaginer une femme comme elle dans la vraie vie. Elle n’est pas attachante, on a presque l’impression qu’elle ne ressent plus rien, ni la peur, ni l’amour. Ses actions ne sont jamais dictées par ses sentiments, mais presque robotiques. 

Je suis déçue de ne pas avoir apprécié ma lecture, j’avais tellement d’attente au sujet de Cari Mora que la déception était encore plus grande.

Ma note : ★★☆☆☆

Les plus : Beaucoup d’action. 
Les moins : Une histoire difficile à suivre. Un personnage peu attachant.


Titre : Cari Mora
Auteur : Thomas Harris
Editions : Calmann-Lévy Noir
Nombre de pages : 300

Vous devriez aussi aimé...

No Comments

    Leave a Reply