Lecture Thriller - Horreur

L’exorciste : un roman pour Halloween

25 septembre 2020

Mon pumpkin autumn challenge avance plutôt bien, je viens de terminer ma 6e lecture. J’ai décidé de ne pas attendre le mois d’octobre et la saison d’Halloween avant de me lancer dans mes lectures les plus horrifiques. L’Exorciste de William Peter Blatty est avant tout bien connu pour son adaptation qui aura traumatisé plus d’une génération. Le film a depuis bien vieilli, et j’avais hâte de découvrir ce qu’il en était du roman. 

J’avais été très agréablement surprise il y a quelques mois en lisant : Un bébé pour Rosemary, le film quoique vieillissant lui aussi m’avait marqué petite. Le roman m’avait fait découvrir une histoire beaucoup plus sombre et angoissante. J’attendais exactement la même chose de L’Exorciste, un roman qui me ferait frissonner et que je ne pourrais pas lâcher avant la fin. Malheureusement, je ne vais pas vous le cacher, ça n’a pas du tout fonctionné avec moi. 

En résumé :

Pour Chris MacNeil et sa fille Regan, une adolescente de quatorze ans, la vie s’écoule heureuse et aisée dans un quartier bourgeois de Washington.
Et puis, un jour, des bruits étranges résonnent dans la calme demeure, des objets disparaissent, des meubles sont déplacés. Quant à Regan, d’étranges métamorphoses la défigurent, des mots obscènes jaillissent de sa bouche.
Tandis que peu à peu la personnalité de l’enfant se dédouble et se disloque, face aux médecins impuissants, des profanations souillent une église voisine, un crime mystérieux a lieu sous les fenêtres des MacNeil. La police trop perspicace est saisie d’horreur devant l’atroce vérité. Damien Karras , prêtre et psychiatre, sera-t-il le seul recours?

L'Exorciste de William Peter Blatty

Mon avis : L’Exorciste

Vous l’avez compris, ce fut une déception pour moi. J’avais des attentes bien lointaine de ce que le roman proposait. Je pense que cette lecture aurait été bien différente si je ne m’étais pas mis en tête que je lisais ce livre pour me faire peur. Car je n’y ai pas du tout retrouvé le côté horrifique attendu. C’est en réalité une lecture plutôt centrée sur les maladies mentales et tout le côté psychologique d’une possession. En effet, là où je voulais voir du sang et des démons, j’y ai découvert les tergiversations du Père Karras. Le prêtre cherchant à récolter les preuves que la jeune Regan est bien possédée. 

L’histoire

Dans ce roman, nous allons suivre Chris MacNeil et sa fille Regan, qui viennent de s’installer dans une nouvelle ville. Nous constatons dès le début du roman les prémices de la possession de Regan, de petits détails qui auront échappé à sa mère. Je trouvais que l’histoire était plutôt bien amenée, tout allait crescendo. Puis Reagan, tombe réellement malade, sa mère la conduit de médecin en médecin, d’hôpital en hôpital. Et sur plusieurs centaines de pages nous allons suivre son état se détériorer, et les diagnostics s’enchaîner. L’exorcisme en lui-même n’arrivera réellement qu’a la toute fin du roman. 

Durant toute l’histoire les personnages se questionneront pour savoir si Regan est réellement possédée ou si elle simule sa maladie. Les preuves vont en réalité dans les deux sens, et même nous lecteurs, sommes tentés de ne pas y croire. Finalement, l’Église approuvera l’exorcisme, nous laissant supposer qu’effectivement la jeune fille est malade.

Une fin terrible

Je reste complètement perdue par rapport à la fin du roman, nous n’avons aucun détail sur ce qu’il s’est produit dans la chambre, de quoi nous laisser sur notre faim après nos 500 pages de lecture. Je suis totalement frustrée, bien que j’arrive à imaginer ce qui a pu se produire, il n’y a pas d’explications. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Finalement, cette lecture m’aura désabusée jusqu’à la fin. J’ai l’impression d’avoir perdu mon temps … J’aurais pu arrêter cette lecture lorsque je me suis rendue compte qu’elle ne correspondait pas à mes attentes, mais j’avais espoir que la fin rattrape tout le reste.

L'exorciste : un roman pour Halloween

Ma note : ★★☆☆☆

Titre : L’exorciste
Auteur : William Peter Blatty 
Editons : J’ai Lu

2 Comments

  • Reply
    Missycornish
    27 septembre 2020 at 22 h 06 min

    Ah zut! C’est frustrant quand un livre aussi épais nous déçoit autant. J’avais bien envie de le lire mais ça m’a l’air de ressembler plus à un thriller qu’à un roman d’épouvante. Je viens tout juste de terminer La maison des oubliés. J’ai d’ailleurs posté une critique sur mon blog. Peut-être qu’il te plairait. Pour le coup j’ai bien frissonné. Moi non plus je n’ai pas voulu attendre pour débuter la saison d’Halloween. J’ai aussi posté des billets sur des romans d’horreur. Je vais venir jeter un oeil à tes lectures ! Bon challenge !

  • Reply
    Pumpkin Autumn Challenge 2020 : Ma Pile à Lire - Chromopixel
    11 octobre 2020 at 17 h 48 min

    […] Il fait un temps épouvantail !L’Exorciste: William Peter BlattyShining, l’enfant lumière : Stephen […]

Leave a Reply