BD & Mangas Historique Lecture

Radium Girls : Les ouvrières fantôme

15 septembre 2020

Oh lala que m’arrive-t-il, j’ai beau être sous l’eau avec l’organisation du mariage, j’arrive (un petit peu) à me tenir à jour dans les chroniques sur le blog ! Et oui, nous sommes presque à 3 articles par semaine par ici ! Et surtout des articles d’actualité. Bien que je tente de rattraper mon retard de l’été, ma priorité est de vous présenter mes lectures les plus récentes. Nous voici donc ensemble aujourd’hui pour parler d’une bande dessinée de la rentrée : Radium Girls de Cy aux éditions Glénat BD

Je lis de plus en plus de romans graphiques. J’aime énormément ce format qui me plonge complètement en immersion dans l’histoire. Je vous ai présenté les Bons gros bâtards de la littérature il y a quelques jours et Le patient le mois dernier et je ne compte pas m’arrêter là ! 

En résumé :

New Jersey, 1918. Edna Bolz entre comme ouvrière à l’United State Radium Corporation, une usine qui fournit l’armée en montres. Aux côtés de Katherine, Mollie, Albina, Quinta et les autres, elle va apprendre le métier qui consiste à peindre des cadrans à l’aide de la peinture Undark (une substance luminescente très précieuse et très chère) à un rythme constant. Mais bien que la charge de travail soit soutenue, l’ambiance à l’usine est assez bonne. Les filles s’entendent bien et sortent même ensemble le soir.

Elles se surnomment les « Ghost Girls ». Par jeu, elles se peignent les ongles, les dents ou le visage afin d’éblouir (littéralement) les autres une fois la nuit tombée. Mais elles ignorent que, derrière ses propriétés étonnantes, le Radium, cette substance qu’elles manipulent toute la journée et avec laquelle elles jouent, est en réalité mortelle. Et alors que certaines d’entre elles commencent à souffrir d’anémie, de fractures voire de tumeur, des voix s’élèvent pour comprendre. D’autres, pour étouffer l’affaire…


Mon avis : Radium Girls

Avant de voir sortir cette bande dessinée, je ne connaissais rien sur les radium girls. En faisant quelques recherches, je me suis documentée, et ai trouvé cette histoire terrible et passionnante. En effet, Cy s’inspire de faits réels pour nous présenter cette histoire. Ces femmes ont réellement existé. Elles ont marqué l’histoire pour de terribles raisons, et malgré tout, nous n’en entendons jamais parler. 

J’ai adoré l’intrigue, qui a mit en lumière cet horrible pan de l’histoire. Une bande dessinée qui permet de ne pas oublier ces femmes et de leur rendre hommage. Mais je suis un peu déçue, car après avoir lu quelques articles à ce sujet, j’ai l’impression que dans ce roman graphique l’histoire est un peu survolée. J’aurais aimé avoir plus d’informations, avec plus de pages pour réellement m’attacher aux personnages. Pour moi l’histoire va trop vite, elle s’attarde sur des événements de la vie quotidienne des filles qui auraient pu être évités. Je m’attendais aussi à une histoire un peu plus dure, aussi bien dans les images, que sur la finalité de l’intrigue. 

Malgré tout cela reste une très belle BD, j’ai adoré le traité aux crayons de couleur avec simplement quelques teintes, pas besoin de plus pour créer une réelle ambiance. Les personnages sont vraiment beaux avec leur style années 20, je trouve juste que les sœurs se ressemblaient trop et je n’arrivais pas à bien les différencier durant la lecture. Mais ce n’est pas gênant pour poursuivre. 

Je suis reconnaissante à Cy d’avoir mis en-avant ces destins de femmes. Depuis, j’ai très envie d’en connaître plus sur le sujet. Ce n’est donc pas un coup de cœur. Mais je relirai cette bande dessinée avec plaisir, rien que pour la beauté des illustrations


Ma note : ★★★☆☆

Titre : Radium Girls
Auteur : Cy
Editons : Glénat BD

Vous devriez aussi aimé...

1 Comment

Leave a Reply