Cinéma Epouvante - Horreur

Cercle : Qui mérite de vivre ?

8 novembre 2020

Ca fait longtemps que je ne suis pas venue par ici pour vous parler de film ou de série. Pourtant, je ne me suis jamais arrêtée d’en regarder. Je peux même vous dire que cette année, j’ai explosé tous les compteurs. D’ailleurs, mon dernier article sur le sujet était un top 5 : des films dramatiques qui me font pleurer. Aujourd’hui, je viens vous parler d’un film de 2015 dont je n’avais jamais entendu parler. Je suis tombée dessus sur Netflix, un soir sans vraiment savoir que je cherchais, il s’agit de Cercle de Aaron Hann et Mario Miscione. Bien entendu si je vous en parle, c’est que ce film m’a complètement bluffé. Tout à fait le genre d’intrigue psychologique que j’adore, il m’a d’ailleurs beaucoup fait penser à La Plateforme (disponible sur Netflix aussi). Je préfère vous le dire de suite, ce n’est absolument pas un film d’horreur, il n’y a aucune scène surprenant ou effrayante, ni même de sang. Ce film est plutôt associé à un thriller psychologique. Je vous laisse donc le résumé et on en rediscute plus bas.


En résumé :

Organisées en cercle, cinquante personnes se retrouvent piégées dans une immense pièce. Ils ne se souviennent de rien et ne peuvent pas bouger. Tout ce qu’ils savent, c’est que toutes les deux minutes, l’un d’entre eux sera exécuté par une mystérieuse machine située au centre du cercle humain. Jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un.

Cercle : Qui mérite de vivre ?

Mon avis : Cercle

Vous l’aurez compris par ce court résumé, l’idée de base est simple. Nous avons 50 personnes dans une pièce, à la fin, il n’en restera qu’un. Ce que le résumé oublie de préciser, c’est que tous peuvent voter contre une personne du cercle, celui qui remporte le plus de voix se fait éliminer (et meurt). Le décor du film est lui aussi très minimaliste, tout se déroule en huis-clos autour du cercle. Les protagonistes ne pouvant pas quitter leur place, tout se concentre donc sur leurs interactions. Et rien que ça, c’est bluffant, tenir 1 h 30 de film sans que les personnages ne se déplacent et réussir à captiver le spectateur simplement grâce au côté sociologique de l’histoire et son suspense intenable. 

Les règles du jeu :

Les règles ne sont pas mentionnées clairement au début de la partie. Nous les découvrons au fur et à mesure avec les personnages. 

  • Ils sont 50, regroupés autour d’une machine qui toutes les 2 minutes doit tuer l’un d’eux. 
  • À chaque tour, ils peuvent voter contre celui ou celle qu’ils souhaitent éliminer. 
  • Impossible de voter pour soi, mais si l’on souhaite se sacrifier, il suffit de sortir du cercle, la machine se charge du reste.
  • Il peut y avoir des égalités, les candidats ont alors un petit chrono pour se mettre d’accord et changer leurs votes. 
  • Si personne ne vote, la machine sélectionnera aléatoirement une victime. 

Bref, ce jeu est complètement dingue. Les joueurs vont devoir comprendre le fonctionnement par eux-même pour essayer de s’en sortir…


Sélection & organisation

On apprend très rapidement que les « candidats » n’ont jamais souhaité participer, ils sont victimes, d’une puissance extérieure. Il n’y a aucun lien entre eux, ils sont de sexes, d’âges et d’ethnies différentes. La question arrive alors : comment choisir qui doit vivre ou mourir ? C’est encore plus difficile lorsque l’on ne connaît rien des personnes devant soi. Comment savoir si ce sont toutes de « bonnes » personnes ou si elles ne cachent pas un terrible secret. 

C’est quitte ou double, il y a les grandes gueules, qui attirent l’attention sur eux, et se servent de leur facilité à communiquer pour influencer les votes en leur faveur et les timides qui tentent de se faire oublier. Plus il y a de monde dans le cercle plus morts sont inattendues et impossible à anticiper, mais dès que l’étau se ressert une démocratie se met en place.

En conclusion

Je pensais faire un article rapide et succinct, mais je me suis complètement laissée emballer. C’est un peu ce que m’a fait ressentir ce film. Le suspense monte en pression au fur et mesure que le cercle se réduit, tout est très bien mené. L’idée de base est vraiment intéressante et la fin soulève encore beaucoup d’interrogations. On se demande qui a pu mettre un jeu aussi morbide en place et à côté de ça, nous téléspectateur prenons énormément de plaisir à les voir s’entretuer. C’est un peu un Koh-Lanta en plus poussé, on mise sur nos candidats préférés en espérant qu’ils vont aller au bout. Est ce que ce ne serait pas nous les monstres ? Ne faut-il pas être un peu dérangé pour trouver ce programme divertissant ? Mais n’est ce pas dans notre nature humaine ? 

Bref vous l’aurez compris c’est un film qui m’a légèrement retourné le cerveau et il fallait absolument que je vous en parle et vous le fasse découvrir aussi. Je le répète, il n’y a rien d’horrifique, pas de scène surprenante, ni de sang (la machine tue comme par un courant électrique). Tout est psychologique.


Cela faisait un moment que je n’avais pas vu de film dans ce genre. Quelque chose qui détonne un peu avec ce que l’on a l’habitude de voir. Qui nous fait réfléchir et nous divertisse en même temps.

♥ COUP DE COEUR ♥
Ma note : ★★★★★

Vous devriez aussi aimé...

1 Comment

  • Reply
    film
    24 novembre 2020 at 15 h 57 min

    I blog often and I truly thank you for your content. Rhianna Mead Gide

Leave a Reply