Classique Coups de coeur Lecture Romance

Jane Eyre : un classique à dévorer.

5 avril 2019

Il y a une première fois à tout. Je viens de lire Jane Eyre de Charlotte Brontë. Moi qui aime tant la littérature anglaise du XIXe siècle, j’étais complètement passé à côté de ce petit trésor. J’avais tenté adolescente de lire Les Hauts de Hurlevent, mais je n’avais pas du tout accroché, avec les personnages et l’histoire. J’ai donc associé tous les romans des soeurs Brontë à celui-ci et les ai laissé de côté.

Lorsque j’ai vu que dans mon poster des 50 livres à lire dans sa vie, se trouvait le roman d’Emily Brontë, je me suis donc dis que j’allais faire un léger échange et lire Jane Eyre à la place.

En résumé :

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l’Angleterre victorienne et à trouver l’amour… Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succèdent mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n’est écrit d’avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

Mon avis :

J’étais un peu réticente au départ, comme je vous le disais, j’avais peur de me retrouver dans un roman avec une histoire compliquée (comme Les Hauts de Hurlevent) mais j’ai été agréablement surprise par l’écriture de Charlotte Brontë qui est fluide et se lit facilement. On prend le temps de savourer sa lecture, on s’imprègne du personnage de Jane Eyre, on est immergé dans l’histoire. J’aime les histoires d’amours impossibles quand elles sont crédibles et bien racontées. Je pensais que ce roman me rappellerait ceux de Jane Austen que j’aime tant ; certes, c’est un peu le cas, mais le personnage de Jane Eyre est plus moderne, féministe.

Le personnage de Jane est hors du commun pour son époque, Charlotte Brontë nous présente un beau portrait de femme, elle rêve d’indépendance et de liberté. Elle est cultivée et aimerait pouvoir se placer sur un pied d’égalité avec les hommes de son époque, c’est une féministe avant l’heure, qui ne cessera jamais de me surprendre.

Jane n’est pas belle, et je pense que c’est un détail qui m’a le plus marqué. Elle et Rochester ne sont pas décrits comme « beaux », alors que dans ce genre de roman, le critère de beauté est souvent déterminant dans les relations amoureuses. Chez eux, c’est l’esprit qui l’emporte, leur relation est avant tout basé sur ça. Le couple qu’ils forment est vraiment l’un des plus merveilleux de la littérature. (même si Mr. Darcy reste mon book boyfriend préféré, la relation entre Jane et Edward est beaucoup plus intense et prenante que celle d’Elizabeth et Darcy). 

L’intrigue :

L’histoire en elle-même est pleine de rebondissements, impossible de décrocher de sa lecture. Ma partie préférée reste quand même la rencontre et les premiers pas de la relation entre Jane et Rochester, qui jouent à, je t’aime, moi non plus. Je n’arrivais pas à m’arrêter, voulant à tout prix savoir comment allait se terminer leur histoire. Puis Jane s’en va, et là mon cœur était brisé ! J’attendais impatiemment que son identité soit découverte et que Rochester vienne la chercher (comme un prince charmant) et encore une fois, j’ai été déroutée. À chaque fois que je pensais anticiper un évènement, il se passait autre chose. 

Je n’avais plus envie de quitter ma lecture et ces personnages. Je suis triste d’en avoir terminé avec Jane Eyre et Rochester. Enfin, j’ai désormais envie de redécouvrir les romans des sœurs Brontë.


♥ COUP DE COEUR ♥
Ma note : ★★★★★

Les plus : Une très belle histoire d’amour. Le personnage de Jane Eyre. Le style de Charlotte Brontë


Titre : Jane Eyre
Auteur : Charlotte Brontë
Edition : Folio Classique
Nombre de pages : 848

Vous devriez aussi aimé...

No Comments

    Leave a Reply