Dystopie Lecture SF - Fantastique - Fantasy Young Adult

Wicked : La véritable histoire de la méchante sorcière de l’ouest

13 septembre 2019

Je continue sur ma lancée avec le troisième roman de mon pumpkin autumn challengeWicked. Pour moi, ce roman allait de pair avec Le Magicien d’Oz. Il fallait que je lise les deux livres de manière rapprochée afin de pouvoir comparer les histoires et les versions. J’ai tellement entendu parler de Wicked La véritable histoire de la méchante sorcière de l’ouest, l’année dernière lors de ma première participation au challenge, que lorsque la maison d’édition Bragelonne a annoncé une réédition du roman de Gregory Maguire, je m’étais promis de le lire durant le prochain challenge. Je vous avoue que ce n’était absolument pas ce à quoi, je m’attendais. 

En résumé :

Dans Le Magicien d’Oz, le grand classique de L. Frank Baum, Dorothy triomphe de la Méchante Sorcière de l Ouest… Mais nous ne connaissons qu’une partie de l’histoire. Qu’ en est-il de son ennemie suprême, la mystérieuse Sorcière ? D’où vient-elle ? Comment est-elle devenue si méchante ? Avec Wicked, Gregory Maguire crée un monde fantastique si riche et si vivant que nous ne verrons plus jamais le Magicien d’Oz avec les mêmes yeux.

wicked : la véritable histoire de la méchante sorcière de l'ouest

Mon avis : Wicked La véritable histoire de la méchante sorcière de l’ouest

Je suis donc passée de ma lecture du Magicien d’Oz à celle de Wicked. C’est-à-dire d’un livre datant des années 1900 à un livre publié presque 100 ans plus tard. Le style d’écriture est donc complètement différent. Dans le Magicien d’Oz, nous avions une narration très enfantine et des personnages plutôt naïfs, ici, Gregory Maguire nous entraîne dans un univers ou règnent les complots politiques et religieux

Le monde d’Oz

Dans Wicked, le monde d’Oz est considérablement développé. Moi qui avais énormément aimé découvrir cet univers et les différents peuples qui l’habitaient, ici, tout est décuplé. Oz est un pays riche culturellement et politiquement. Le personnage principal se déplace constamment et nous entraîne avec elle à travers un nombre incalculable de régions, dont chacune est dotée de ses propres particularités (peuple, culture …). C’est pour moi l’un des plus gros point fort de ce roman, on sent que l’auteur maîtrise son univers. Il est extrêmement bien travaillé et pourrait presque sembler réel. Une jolie carte en début de roman, nous permet de nous retrouver et de pouvoir situer géographiquement les lieux dans lesquels nous sommes au cours de notre lecture.

La méchante sorcière de l’Ouest

Vous l’aurez compris, le personnage principal de ce roman n’est autre que la méchante sorcière de l’ouest de son vrai non Elphaba Thropp. Nous allons suivre dans ce roman sa vie complète, de sa naissance à … sa mort. Ce dernier point n’est pas une surprise si vous avez vu ou lu le Magicien d’Oz, toute la dernière partie du roman de Gregory Maguire reprend la trame du roman originel. J’ai justement énormément aimé pouvoir revivre l’arrivée de Dorothée au pays d’Oz, et les mésaventures avec le magicien à travers le point de vue de la méchante sorcière. Chaque étape, chaque épreuve, chaque décision, d’Elphaba vont mener au dénouement que l’on connaît déjà. 

La partie sur l’enfance de l’héroïne est selon moi une des meilleures du roman, connaître ses origines, son vrai prénom, tout cela rend le personnage véritablement plus humain. J’ai eu beaucoup plus de mal avec la seconde partie de sa vie, son entrée à l’université. J’ai trouvé que l’auteur avait un peu trop « américanisé » l’histoire et le monde d’Oz. Je ne comprenais pas où il voulait nous mener. Certes, durant cette période le caractère d’Elphaba s’affirme petit à petit, mais il y avait énormément de longueurs et très peu d’action. 

Le personnage principal est réellement bien développé, tout au long du roman, nous la voyons évoluer, se heurter aux différentes épreuves de la vie. Finalement, nous nous rendons compte que la suite d’événements qui constituera sa vie mène à ce que l’on connaît de la Méchante sorcière de l’Ouest. Je pense que c’est un des personnage de fiction les plus réel, que j’ai eu l’occasion de rencontrer, Elphaba est une femme avec des convictions, une femme de caractère que rien ne peut arrêter. 

En conclusion

Pour moi, le principal défaut de ce roman est qu’il se disperse trop. L’auteur évoque trop de thèmes différents, et perd le lecteur. Plusieurs fois, j’ai pensé à abandonner ma lecture, ne sachant pas où l’auteur souhaitait nous mener. C’est au final un peu comme une biographie, le personnage est intéressant, mais toute sa vie ne l’est pas forcément. Je pense qu’une grande partie du roman aurait pu être « survolée ». 

Les conflits politico-religieux étaient bien trop présents à mon goût. Je m’attendais en grande partie à une lecture un peu légère et feel-good et finalement tout le long du roman se déroule en fil rouge les problèmes politiques liés à l’arrivée du magicien au pays d’Oz. Je garde néanmoins deux très bons points positifs concernant ce roman.


Ma note : ★★★☆☆

Les plus : Le personnage Elphaba. Le monde d’Oz.
Les moins : Les conflits politico-religieux. 


Titre : Wicked La véritable histoire de la méchante sorcière de l’ouest
Auteur : Gregory Maguire
Editions : Bragelonne

Vous devriez aussi aimé...

No Comments

    Leave a Reply